News

Le DAB+ au salon de la Radio

Cette édition 2018 a été marquée par une réelle volonté de toutes les parties prenantes de faire du DAB+ un succès.

Une impulsion claire du CSA.
Que ce soit lors de l’allocution du président du CSA, O. Schrameck, ou lors de la présentation du membre du conseil, N. Curien, le CSA confirme clairement sa volonté d’accompagner un déploiement du DAB+ à travers la France.

o Retenu lors de l’allocution du président du CSA

Le média radio se tourne vers l’avenir numérique

· Il faut développer les leviers de croissance hertzien. La croissance se fera par l’obtention de fréquences en DAB+. Un développement qui se fera en harmonie avec l’usage européen

· Le printemps de la RNT s’est fait attendre. Mais l’engagement du CSA est clair

· La couverture de 20% de la population sera reconnue avant la fin 2018

· A terme, l’auditeur choisira sa radio, tandis que le récepteur choisira la meilleure technologie

· Ces éléments avaient également été couverts lors des vœux du CSA un peu plus tôt dans la semaine (site du CSA)

o La présentation de N. Curien est disponible sur son blog

· M. Curien reprend en détail sa stratégie des nœuds et des arcs, y rajoutant 2 adjectifs : « vite et viable »

· D’ici 2020 : 70% de la population devrait être couverte

· Le déploiement se fera en 4 étapes ou « trains » pour obtenir la couverture ci-après (source : CSA)

· Des questions restent ouvertes sur les appels métropolitains

· Conclusion de N. Curien : « DAB+ : du + pour la radio »

· On ne parle plus de RNT, mais de DAB+

o Les acteurs réunis lors du salon se prononcent pour l’utilisation du terme DAB+ au lieu de RNT

· Pour le CSA, cette terminologie évite la confusion avec la TNT

· Pour tous les acteurs, c’est aussi l’opportunité de redonner une impulsion marketing à cette technologie et d’utiliser le logo développé par l’ARD en Allemagne. Une licence en français devrait être mise à disposition prochainement

· Le WorldDAB avait un stand au sein de l’ilot DAB+ : merci pour vos échanges avec nous pendant ces 3 jours !

· Rendez vous en 2019 pour le prochain salon. https://www.salondelaradio.com/

« Session du WorldDAB au salon de la Radio »

· Au-delà de la présentation traditionnelle du WorldDAB sur l’état du déploiement du DAB+ dans le monde et de son importance pour la radio, les intervenants internationaux de notre session ont couvert des sujets concrets sur le déploiement du DAB+ dans le monde.

o La Norvège a pu présenter de manière factuelle les défis de l’arrêt de la FM mais aussi les gains représentés pour les auditeurs et les éditeurs. La multiplication des programmes se révèle très positif

o Antoine Baduel, président de Radio FG a brossé la stratégie de sa radio et la place du DAB+ dans ses objectifs

o Carsten Zorger de Digitalradio.de a expliqué la genèse de la stratégie marketing en Allemagne, basée sur la collaboration de l’industrie et le nouveau logo DAB+

o L’Italie a partagé les ambitions notamment de la RAI et la nouvelle loi qui impose à tous les récepteurs d’intégrer le numérique dès le 1er Janvier 2020 (et même le 1er Juin 2019 pour tout nouveau récepteur vendu en B2B)

o Tout en expliquant les challenges des conducteurs pour utiliser la radio dans les nouveaux véhicules, Laurence Harrison, de DigitalRadioUK et membre du WorldDAB, a invité les constructeurs français à rejoindre le groupe de travail UX (User eXperience) du WorldDAB

o Enfin XPeri nous a parlé d’Hybride comme étant le futur de la radio dans l’automobile

« En bref »

· 24 Janvier 2018 : les candidats pour des autorisations en DAB+ sur Rouen et Nantes ont été sélectionnés par le CSA. La liste est disponible sur le site du CSA

· Le WorldDAB, l’UER et l’EDRA se prononcent pour une législation européenne commune aux récepteurs radio. L’idée est d’assurer l’interopérabilité des récepteurs et la réception des signaux analogiques et numériques. Une telle loi accélèrerait l’adoption de la radio numérique en Europe tout en assurant la portabilité des produits d’un pays à l’autre. Des économies d’échelle seraient également attendus. Pour Patrick Hannon, président du WorldDAB « Dans un monde de plus en plus dominé par les géants du numérique, la radio a besoin d’une solution qui permette aux médias de rester gratuits, attractifs pour ses auditeurs et d’être fiable en cas d’urgence. La nécessité pour les appareils radio de recevoir les émissions (hertziennes) analogiques et numériques est essentielle à cet objectif. ».

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :