News

Virgin Radio joue la carte de l’animation locale – SudOuest.fr

Virgin Radio a entamé, depuis un an, une mue stratégique. Après avoir installé un positionnement musical résolument plus pop et rock sur son antenne, la radio, propriété du groupe Lagardère Active, prend un nouveau virage. Elle a décidé de rendre ses antennes locales plus à l’écoute de leurs auditeurs. Depuis le lundi 11 février, 127 émetteurs de Virgin Radio assurent ainsi un décrochage local l’après-midi de 16 heures à 20 heures.

Dans leurs studios situés rue de la Mission, dans la zone d’activités du Parc Atlantique, l’animateur Philippe Tournou et le journaliste Pierre Pissavy ne sont pas mécontents de cette décision qui renforce leur présence sur la ville de Saintes mais aussi la Saintonge.

« Avant, nous avions un peu l’impression d’être la cinquième roue du carrosse », confie Philippe Tournou. Déjà derrière le micro lorsque la radio s’appelait Saintes FM dans les années 80, puis Europe 2 avant de devenir Virgin Radio, l’animateur est ravi de cette exposition plus large.

« Nous disposons de professionnels sur le terrain, observe Philippe Tournou. Dès lors, pourquoi ne pas les utiliser ? Après tout, nous ne sommes pas les seuls à pratiquer ainsi. Chérie FM le fait l’après-midi et NRJ expose ses locales durant les matinales. »

Dans leur bulle

Le programme local de Virgin, diffusé depuis Saintes, rayonne sur cinq villes des départements de la Charente-Maritime et de la Charente. « Le défi est de trouver des animations susceptibles d’intéresser le plus grand nombre. Les auditeurs de Cognac ne sont pas forcément intéressés par des sorties sur La Rochelle. Il en faut pour tout le monde, pour tous les goûts », poursuit l’animateur.

Côté information, la même problématique agite le journaliste Pierre Pissavy. Pour ce Havrais d’origine, la radio fut une évidence. « Tout jeune, j’ai eu envie d’en faire. Je trouve que c’est un média qui laisse une belle place à l’imagination. Je raconte ce qui se passe aux gens. J’ai un peu l’impression d’être un conteur ! C’est un support intéressant, et frustrant à la fois aussi, parce que l’on n’a jamais les personnes en face de soi. »

Un peu isolés dans leur bulle, animateur et journaliste essaient, chacun à leur façon, d’apporter la vie locale à leurs auditeurs. L’un le matin durant ses flashs d’infos (sept flashs toutes les demi-heures de 6 heures à 9 heures du matin), l’autre l’après-midi avec ce nouveau décrochage local (16 heures à 20 heures).

Ce n’est pas pour autant qu’ils auront les coudées franches pour intervenir sur la programmation musicale. « Celle-ci est chapeautée par l’antenne nationale, confirme Philippe Tournou. Mais, elle aussi, a évolué. Après s’être perdue et avoir laissé des auditeurs en chemin, elle les reprend par la main en étant plus pop rock et en essayant de faire découvrir des nouveaux groupes émergents. »

Favoriser les groupes locaux

C’est également l’ambition de Pierre lors de ses chroniques de l’après-midi. « Là, on se permet un peu plus de plages de liberté en faisant découvrir des groupes locaux et les rencontres incontournables dans le coin. »

« C’est à nous de donner une dimension locale à travers une antenne nationale assez codifiée », résume Philippe Tournou avant d’enfiler le casque. Il est 15 h 45, la prise d’antenne ne va pas tarder.

Virgin Radio à Saintes 93.7 ; La Rochelle – Fontenay-le-Comte (Vendée) 106.6 ; Royan 89.2 ; Cognac 101.9 ; Jonzac 101.3.

viaVirgin Radio joue la carte de l’animation locale – SudOuest.fr.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :