News

Virgin Radio dans le viseur de TF

TF1 semble décidément très volontaire pour se développer dans la radio. D’après nos informations, le groupe dirigé par Nonce Paolini regarde de près Virgin Radio, la station musicale du groupe Lagardère, qu’il se verrait bien racheter. Lagardère cherche depuis plusieurs mois un partenaire pour redresser sa radio, en difficulté. Après avoir tenté en vain plusieurs relances ces dernières années, le groupe considère qu’il n’a pas les moyens, seul, de trouver une solution pour Virgin. Depuis l’abandon du nom « Europe 2 » en 2008, son audience a baissé d’un tiers. Son format, basé sur les « hits », flirte avec celui d’NRJ, qui va de succès en succès et est devenue la première radio de France il y a quelques semaines, alors que les audiences de Virgin sont médiocres.

Plusieurs acteurs du secteur ont regardé le dossier, mais jusqu’ici, le seul prétendant sérieux était le bouquet de radios numériques Goom (« Les Echos » du 5 juin 2012). Ses fondateurs Emmanuel Jayr et Roberto Ciurleo ont d’ailleurs réalisé un audit interne de la station ces dernières semaines. Quant à TF1, ce n’est pas la première fois que le groupe s’intéresse à une radio. En 2008 déjà, le groupe a obtenu auprès du Conseil supérieur de l’audiovisuel une fréquence pour lancer LCI Radio, déclinaison de la chaîne d’information LCI, sur la radio numérique terrestre. La station avait connu une première vie comme Web radio, mais la RNT n’ayant finalement jamais été lancée, le projet n’avait plus grand sens. D’autant que TF1 n’est pas non plus parvenu à décrocher une fréquence FM. Le groupe a bien été candidat pour récupérer le canal d’Europe 1 Sport dans la région parisienne, mais le CSA a préféré l’attribuer à Sud Radio, ce qui a signé, en quelque sorte, l’arrêt de mort de LCI Radio le 1 er février 2011. Ironie du sort, alors qu’aujourd’hui Sud Radio, lourdement déficitaire, est en vente, TF1 a manifesté son intérêt… mais n’a finalement pas déposé d’offre. Probablement parce que Virgin Radio est une station plus attrayante. Pour TF1, déjà présent dans la presse avec le gratuit « Metro » et dans l’Internet (Wat. Tv, plurielles.fr…), une nouvelle diversification dans la radio serait la bienvenue.

Reste à savoir si TF1 a sa chance vis-à-vis de Goom Radio, avec qui les discussions semblent bien avancées. D’ailleurs, en l’absence de ses dirigeants entre le 30 juillet et le 5 août, c’est Roberto Ciurleo qui répond « à toute question liée à la gestion de l’antenne de Virgin », précise un message interne dont « Les Echos » ont eu copie. Certains évoquent déjà une prise de participation de 51 % de Goom, dans la station valorisée entre 20 et 30 millions d’euros.

Goom mieux placé ?

Le patron de Virgin Richard Lenormand laisse planer le doute : «  Aucune décision sur l’ouverture du capital n’est prise. Nous discutons avec Goom pour voir s’il est possible de trouver les termes d’un accord. Ils ne sont pas les seuls à s’intéresser à Virgin . Nous n’avons donné aucune exclusivité. » Pour Lagardère, le partenaire idéal serait celui qui pourrait apporter son savoir-faire pour donner une nouvelle identité à Virgin et opérer des développements numériques. En ce sens, Goom, piloté par deux anciens de NRJ, semble mieux placé. Lagardère souhaiterait en outre conserver la régie publicitaire de la station ce qui n’est pas un problème pour Goom, alors que pour TF1, qui possède le contrat de régie publicitaire du groupement Les Indépendants (123 radios locales, plus de 8 millions d’auditeurs), c’est plus gênant. Aujourd’hui déficitaire -elle perd entre 4 et 5 millions d’euros, pour un chiffre d’affaires d’une vingtaine de millions -Virgin fut autrefois bénéficiaire. «  Il y a sept-huit ans, elle gagnait 5 millions d’euros », se souvient un bon connaisseur de la station.

viaVirgin Radio dans le viseur de TF1, Actualités.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :