News

Viré du Mouv’, Yassine Bellatar se rebiffe

La pilule a du mal à passer pour Yassine Bellatar qui a appris qu’il ne serait plus aux commandes de la matinale du Mouv’ la saison prochaine. En cause, plusieurs points de désaccord avec le directeur de la station Patrice Blanc-Francard.

Celui-ci a déclaré qu’il était “difficile” de travailler avec l’animateur qui “restait dans sa forteresse” tandis que Yassine Bellatar évoque une affaire de discrimination. A la fin d’un débat à l’antenne sur l’alimentation “halal”, Patrice Blanc-Francard lui aurait lancé: “Tu t’es cru sur Beur FM?”

“J’ai eu droit à des propos équivoques, insultants. Comme s’il y avait des Français de seconde classe… Ces mots m’ont meurtri, m’ont ramené à mon arabitude. Ces réactions reflètent un certain état d’esprit de la société. Une époque où les Ménard et les Zemmour ont pignon sur rue, et où les gens qui sont à l’opposé n’ont pas le droit de parler. Après tout, la Maison de la radio est à tous les Français”, explique-t-il dans une interview à Télé2Semaines.

“Cette éviction n’est pas normale”, juge-t-il en soulignant que “la raison du départ n’est pas noble”. “Il dit que je ne veux pas travailler avec la rédaction. Si le reproche m’avait été fait, j’aurais corrigé le tir”, admet-t-il

Quoiqu’il en soit, Yassine Bellatar “espère trouver une solution intelligente et sortir par le haut”, affirmant rester au service de Jean-Luc Hees, patron de Radio France.

L’animateur, qui est aussi humoriste, sera prochainement à l’affiche du spectacle “Monsieur le président”, dans un théâtre parisien en octobre prochain.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :