News

Une immense personnalité, Jacques Rigaud, s’en est allée…

Jacques Rigaud vient de décéder. Ce nom ne dira sans doute rien -ou si peu- aux professionnels de la radio de moins de  30 ans. Et pourtant, c’est une immense stature qui nous a quitté et a marqué le paysage médiatique aussi bien qu’artistique des années 60 à 80.
Administrateur délégué puis président de RTL durant plus d’une vingtaine d’années, c’est lui qui a généré cette caractéristique si singulière de la station de la Rue Bayard, à Paris : une vraie radio populaire et néanmoins exigeante. Un savant mélange de jeux, de rires, d’information pointue et de touches musicales, aussi bien nourries de la variété que de l’univers classique.
Je ne saurais dire si cette station a conservé cette alchimie, mais celle-ci a existé, durant de longues années.
Jacques Rigaud, c’est aussi le grand commis de l’Etat, l’homme du chantier historique du Musée d’Orsay. Et le fondateur/-président de l’Admical, qui a tant fait pout mettre l’argent des entreprises au service de l’art sous ses multiples formes.
Mais, avant tout c’est l’Homme qui m’aura marqué, notamment lors de nos dialogues annuels à Carcans et Hourtin (Université d’été de la communication), en fin de période vacancière, à proximité d’une de ses résidences.
Un alliage étonnant d’intelligence, de sagesse, de pondération, d’urbanité, de finesse, d’humour, de culture, de vivacité, de disponibilité, de distinction, de dévouement…
Bref, une belle âme s’en est allée, noeud papillon au cou et de multiples symphonies ou quatuors en tête…
Jean-Michel Sauvage

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :