News

Trente ans de radio – Radio Cadence Musique (RCM)

RCM, entendez Radio Cadence Musique, est une radio associative qui est arrivée à ses 30 ans sans accepter les premières rides mais sans sacrifier ses fondamentaux liés à la proximité des auditeurs, dans le sud de la Charente-Maritime (103 Mhz depuis 2001) comme dans le nord de la Gironde (99,2 Mhz depuis 1983). Et 30 ans, ça se fête (1).

Quand Gabriel Besory, ancien employé des chemins de fer, et son épouse Marie-Rose l’ont fondée à l’époque, c’était surtout pour faire plaisir à leur fils Pascal qui était disc-jockey (directeur des programmes aujourd’hui).

« En 1983, on diffusait seulement en Gironde, au nom de l’Association des amateurs de la radio du Gabaye. On faisait marcher ça la nuit, en totale illégalité, depuis un champ de Saint-Martin-de-Laye en Gironde. Puis d’une caravane installée sur le stade de Cercoux… ».

Au pied du château d’eau

RCM n’a plus jamais quitté la commune au plein sud de la Charente-Maritime. Une maison fut achetée au pied du château d’eau, immanquable sur le chemin Picpot. Avec les cinq animateurs de l’époque, tout a été retapé. La radio pirate est devenue légale.

Depuis, l’aventure continue avec deux salariés et 36 animateurs bénévoles. Sur une zone qui s’étend d’Artigues-près-Bordeaux à Saintes et de Chalais à Pauillac en passant, par Libourne, Montpon-Ménestérol, Montlieu-la-Garde, Montendre, Cognac, Saint-Georges-de-Didonne, Blaye et La Couronne.

En février 2012, la présidence de l’association RCM est revenue à Didier Poullain, adhérent depuis trois ans. Au-delà de l’ambiance des thés dansants, celui qui a bossé dans d’autres radios a modernisé le son et le ton. « L’accordéon, on en passe toujours mais les jeunes retraités d’aujourd’hui s’éclatent sur d’autres registres. »

Au café-restaurant-hôtel du village, La Forestière, Christine et Renaud, la petite quarantaine, confirment. Aux côtés des flonflons, la variété française a trouvé sa place comme le jazz, le rock et la pop. Mais aussi des émissions sur la cuisine, l’automobile, la moto, la voyance, les voyages, la santé. Et puis les actualités, reprises dans « Sud Ouest ».

32 000 auditeurs

Il est question de lancer des directs depuis les mairies. « Il nous faut toujours coller au terrain, être au plus près des auditeurs. Notre force est là. Ils sont 32 000 à nous écouter tous les jours. Voilà un an et demi, ils n’étaient pas 5 000 », explique Didier Poullain (2). Ils sont retraités (54 %), agriculteurs (23 %), actifs (16 %). Alors certes l’équilibre reste fragile. À son arrivée, le nouveau président qui a le sens des chiffres, a tout renégocié, traquant les charges. Ce fut aussi la fin des annonces gratuites.

Si la radio perçoit de l’État le fonds de soutien d’expression des radios libres (30 % du budget) mais aussi l’aide du Conseil régional de Poitou-Charentes, le reste de ses recettes provient des messages d’intérêt général passés par les associations (50 %) et de la publicité (15 %). L’association reçoit aussi des dons (5 %).

(1) Samedi 2 mars, 20 h 30, dans la salle des fêtes de Saint-Médard-de-Guizières, concert d’Olivier Villa et Alexandre Chassagnac ; dimanche 3 mars, thé dansant dans la salle des fêtes de Cercoux. (2) www.rcmfm.fr

viaTrente ans de radio – SudOuest.fr.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :