News

Trans Musicales de Rennes : réchauffer les plus frileux

Rien de tel, en ces heures de grand froid, qu’une plage de sons enfiévrés: les Trans Musicales de Rennes promettent cette semaine de faire grimper le mercure et de réchauffer les plus frileux en misant une fois encore sur un appel aux découvertes.

Pendant trois jours pleins, quelque 90 artistes et formations sont appelés à succéder sur les différentes scènes du traditionnel rendez-vous de fin d’année à travers une 32e édition en forme de jeu de pistes aux royaumes du rock, de la pop, de l’électro, du hip hop et du métissage musical.

Après des festivités lancées mercredi soir par le Belge Stromae et la révélation moscovite Mujuice -qui seront aussi en clôture dimanche à L’Aire Libre-, les Trans prendront leur véritable envol jeudi dans un mélange de musiques issues de plusieurs continents.

Un beau bataillon est attendu en provenance des Etats-Unis, avec notamment le jeune groupe de Los Angeles Funeral Party, le hip hop de Gonjasufi, Blitz The Ambassador (Samuel Bazawule originaire du Ghana), la soul de Janelle Monae, d’Outasight, la pop d’Ava Luna, le rock des Crocodiles, de Roky Erickson, l’un des fondateurs de 13th Floor Elevators, les New-Yorkais de The Phenomenal Handclap Band, le psychédélisme de Wooden Shjips, la demoiselle Dominique Young Unique ou l’électro de Matthew Dear.

Du côté britannique, les organisateurs misent sur la venue de M.I.A, d’Alex Metric, des Mancuniens d’Egyptian Hip Hop, des DJs de Magnetic Man et d’Is Tropical. L’Australie viendra aussi faire un tour à Rennes avec Pnau, tandem composé de Nick Littlemore et Peter Mayes. Le Canada sera lui représenté par le duo féminin The Pack A.D.

Sur la carte des Trans, le public est aussi invité à découvrir le collectif colombien Systema Lunar, le groupe suisse Mama Rosin, le duo belge Madensuyu, les Finlandais de Shogun Kunitoki ou Dj Mpula en provenance du Portugal.

Les Français seront présents en force avec entre autres Lena Deluxe, Audrey Katz, Fuckin’Hell Orkestar, Lady Late, le duo Garbo, Belone, Labelle et Rafale.

En plus des concerts, le festival proposera de la danse (avec les compagnies Cool Spirit et Zahrbat & Top9, des conférences (dans le cadre du Jeu de l’ouïe) et un temps de réflexion avec la 3e édition des « Rencontres & débats ».

A noter, pour ceux qui veulent plonger dans la mémoire du rendez-vous, un nouveau site Internet: http://www.memoires-de-trans.com, qui doit être mis en ligne cette semaine afin de braquer les projecteurs sur les Trans 1979-1988 au moyen de centaines de fiches artistes, photos live, de nombreuses pistes audio et des extraits vidéo d’archives.

Sur le Net: http://www.lestrans.com

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :