News

TF1 s’offre les super-héros des studios Marvel et les prochains Star Wars

5f1c7d726a49158062d1b2fc4a7c8620VIDÉO – Le groupe audiovisuel vient de signer un accord avec The Walt Disney Company France.

TF1 étoffe un peu plus sa collection de super-héros. Le groupe vient de conclure un accord avec Disney France lui permettant de mettre la main sur les films inédits des célèbres studios Marvel, ainsi que sur les nouveaux longs-métrages et films de catalogue qui composent la saga Star Wars. Le contrat inclut également les droits télé des prochaines séries imaginées parMarvel.

Un joli coup. Grâce à cet accord, dont le montant et la durée n’ont pas été dévoilés, la Une va pouvoir diffuser notamment le septième épisode de Star Wars, sans doute l’un des films les plus attendus des prochaines années, dont la sortie en salle est prévue fin 2015. La chaîne a aussi fait tomber dans son escarcelle de formidables blockbusters, tels Captain America, Avengers ou encore Les Gardiens de la galaxie. Diffusé sur grand écran depuis le début du mois outre-Atlantique, ce dernier titre cartonne au box-office, réalisant le septième meilleur démarrage de toute l’histoire du cinéma américain.

Autant de super-héros issus de grandes franchises internationales qui viennent s’ajouter à ceux déjà présents dans le portefeuille de TF1 et de ses antennes (TMC, HD1 ou NT1), tels Harry Potter, Spiderman, Batman ou les X Men. «Il est important pour nous d’avoir ces produits très forts pour la case du dimanche soir sur TF1», estime Benoît Louvet, DG adjoint acquisition et négoce des droits audiovisuels du groupe TF1. «Ce sont des blockbusters événementiels, populaires et familiaux qui correspondent à l’ADN de TF1 et la ligne éditoriale de notre case cinéma du dimanche.» En investissant sur des marques puissantes, feuilletonnantes et grand public, la chaîne peut espérer s’assurer des cartons d’audience.

Stratégie de la case écrin

Cette stratégie de la «case écrin», sacralisée le dimanche soir, semble lui réussir. 9,7 millions de téléspectateurs ont par exemple suivi en novembre Avatar un dimanche soir sur TF1, assurant à la chaîne 39 % d’audience. «Le cinéma est très important pour TF1, qu’il s’agisse des grands films américains mais aussi des films français», nuance Benoît Louvet. Car les superproductionsyankeessont loin d’avoir l’exclusivité de la case du dimanche soir. La chaîne diffuse majoritairement des succès tricolores (plus de 50 % de son offre cinéma).

C’est d’ailleurs l’un d’entre eux, Bienvenue chez les Ch’tis, qui lui a assuré en 2010 près de 14,4 millions de téléspectateurs (51 % d’audience) et toujours 11,5 millions de fans (41 % d’audience) en mars dernier, lors d’un second passage. «Nous sommes les seuls en Europe à pouvoir faire des scores pareils», se félicite Benoît Louvet.

TF1 compte bien poursuivre sur cette lancée: c’est elle qui diffusera Qu’est-ce que j’ai fait au bon dieu ou Lucy, le dernier Besson, deux succès sur grand écran. Les téléspectateurs devront toutefois patienter. Un film ne peut être diffusé en télévision gratuite que deux à trois ans après sa sortie en salle.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :