News

Têtu et Pink TV : »appel pour des films pornographiques sans risques »

Le magazine homosexuel français Têtu et la chaîne Pink TV lancent un « appel pour des films pornographiques sans risques » et dénoncent les producteurs « qui cèdent à la tentation de scènes montrant des rapports non protégés ».

« Depuis toujours, Têtu défend le porno, partie intégrante de la culture gay depuis les années 70. Dans notre édition de décembre, conjointement avec Pink TV, nous publions un appel pour le porno +hot et safe+ (NDLR: sans risques sanitaires) », indique le magazine, propriété de l’homme d’affaires Pierre Bergé.

« A l’appui de notre combat, plusieurs studios se sont ralliés immédiatement: CrunchBoy, Channel1Releasing, Titanmen, Citébeur, Colt, HotHouse, JetSetMen », ajoute Têtu.

Dans leur appel commun, Têtu et Pink TV condamnent « les producteurs qui cèdent à la tentation du +bareback+ (NDLR : sexe volontairement non protégé), jusqu’à en faire un argument de vente ».

« En plus de faire prendre des risques inconsidérés aux acteurs, ces professionnels – nous en sommes convaincus – banalisent les pratiques à risque auprès du public », ajoutent les signataires, qui s’engagent « à ne promouvoir que les films, studios et sites web qui respectent les principes d’une sexualité sans risques » (utilisation systématique du préservatif, notamment).

Début octobre, deux maisons de production de films pornographiques de Californie ont suspendu leurs tournages après avoir appris que l’un de leurs acteurs avait été infecté par le VIH.

En 2004, les autorités californiennes de la santé avaient proposé des mesures pour contrôler l’industrie du porno, parmi lesquelles l’usage obligatoire du préservatif pendant les tournages, après la découverte de plusieurs cas de séropositivité.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :