News

Télévision : Rémy Pflimlin n’a pas d’opposition de principe à la téléréalité

Le président du groupe France Télévisions, Rémy Pflimlin, n’a pas d’opposition de principe à la téléréalité si le programme respecte l’individu et la diversité, déclare-t-il dans un entretien paru samedi 28 août dans le journal L’Alsace-Le Pays.

Téléréalités pas avilissantes et culture pour jeunes
Selon le nouveau président, “il n’y a pas de programmes réservés au privé, le public devant se charger du reste”. “On doit pouvoir explorer tous les genres, mais il faut des programmes respectueux de l’individu, de la diversité et des opinions, et qui ne soient pas avilissants. Ces critères posés, tout est possible”, selon Rémy Pflimlin.

“Nous voulons davantage de programmes culturels, qu’ils soient liés à la culture contemporaine ou patrimoniale, et plus de captations d’évènements musicaux”, ajoute le nouveau patron de France Télévisions. Il souhaite également “qu’on approche la culture des plus jeunes, des quartiers” et aimerait des séries “aussi inventives” que “Plus belle la vie”, avec “des formats plus longs, une écriture contemporaine”.

France 3 : enracinement et proximité
Rémy Pfimlin juge également que France 3, qu’il a dirigé de 1999 à 2005, “doit se différencier de France 2 par ses programmes et son information régionale”. Selon lui, “il y a un vrai besoin de proximité, et d’enracinement du service public, d’autant plus que les télévisions privées locales sont soit en difficulté, soit absentes”.

Transparence, confiance et objectifs
A propos de sa nomination directe par le Président de la République, Rémy Pflimlin estime que “(son) parcours plaide pour (lui)” et que “peu de nominations de chefs d’entreprises sont aussi transparentes”. “La question des relations avec le pouvoir ne me perturbe pas” et “si nous établissons une relation de confiance avec le public et l’État actionnaire fondée sur l’indépendance, nous aurons atteint nos objectifs”, ajoute le nouveau patron de la télé publique.

Pub

1 Comment on Télévision : Rémy Pflimlin n’a pas d’opposition de principe à la téléréalité

  1. Je me demande si Mr Pflimlin a bien compris ce qu’attend un téléspectateur qui regarde France Télévision ?
    Et j’ai bien l’impression qu’il va signer le déclin d’une télé encore à peut près correcte.

    Mr Pflimlin quand je regarde F.T, France 2, c’est pour y trouver justement ce que je ne veux pas voir ailleurs.
    Mr Pflimlin quand je regarde France 2 je ne veux surtout pas y voir du TF1.

    La télé réalité (qui n’est que de la scénarisée) regorge de partout ! Vous croyez pas qu’on en a déjà assez ailleurs et trop même alors le Service Public qui l’envisage ? Ah non !
    Vous dites « respectueux de l’individu ». Arrêtez !! C’est où la balance ?
    Parce que TOUTES les chaînes privées disent pareil ! Elles respectent et bla bla bla. Au final le respect tient à la subtilité de chacun et d’Entrevue !

    Mr Pflimlin on vous a nommé à un poste important, vous êtes sensé être compétent ! Alors si vous l’êtes, vous devez avoir ce recul pour savoir que toute cette Endemolisation se tasse, que c’est bon… Y a bien 10 ans qu’on a de la télé scénarisée et que le public se lasse.
    Vous ça y est en 2010 après tous les autres vous voulez faire perdurer cette télé basse qualité !

    Faites ! Mais faudra pas s’étonner que F.T devienne la future crise que connait TF1, car je serai le premier à déserter ce qui me rassurait encore aujourd’hui dans le monde télévisuel.

    Je regrette déjà le départ de Patrick de Carolis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :