News

Téléthon : pas de désengagement de France Télévisions

Le Téléthon n’est pas mort, mais il est bien malade. La direction de France Télévisions vient ainsi d’indiquer jeudi qu’elle réfléchissait à “une nouvelle formule” pour la prochaine édition (les 4 et 5 décembre), tout en affirmant qu’elle n’avait “aucune volonté” de mettre un terme à cette opération caritative dont elle veut rester “partenaire”.

Cette mise au point fait suite à un article du Figaro de ce jeudi 4 novembre. Selon cet article, Rémy Pfimlin, aurait indiqué à Laurence Tiennot-Herment, présidente de l’AFM (Association Française contre les myopathies), “qu’en l’état actuel des choses, il ne pouvait renouveler la convention triennale qui lie l’AFM à France Télévisions depuis 23 ans”. Le quotidien en a conclu que France Télévisions n’entendait pas reconduire l’émission.

A l’origine de ce pataquès, la polémique lancée l’année dernière par Pierre Bergé, le président du Sidaction, qui avait accusé le Téléthon de “parasiter la générosité des Français”. Traduction: les dons destinés à la recherche sur la myopathie sont autant de dons qui échappent à la recherche sur le Sida. L’affaire avait fait grand bruit et l’AFM avait porté plainte en diffamation

François Fillon avait alors demandé au CSA un rapport qui devrait lui être remis d’ici quelques jours. Or sil l’on en croit le Figaro “les premières conclusions des auditions mettent en lumière plusieurs pistes qui inquiètent les promoteurs du Téléthon, notamment une possible mutualisation des dons ou encore la fin de l’exclusivité d’une seule causse.” Une manière de dire que le Téléthon doit changer de formule.

Interrogé sur France info ce jeudi matin, Frédéric Miterrand, ministre de la Culture et de la Communication, a déclaré : “C’est au CSA de nous fournir le rapport qui a lui été commandé sur ce sujet, et qui doit déterminer comment fonctionne l’attribution des ressources du Téléthon”.

L’association et Laurence Tiennot-Herment, sa présidente, ont souligné ce jeudi que le Téléthon est un événement qui a “encore beaucoup à apporter à notre pays”. L’AFM se dit “confiante” à l’approche de la 24ème édition de l’opération.

“1.000 chercheurs, 350 programmes de recherche, 3 laboratoires majeurs dans leur apport à la médecine de demain, la plateforme maladies rares, 36 essais thérapeutiques en cours ou en préparation pour 30 maladies différentes dépendent des dons du Téléthon” a ajouté Mme Tiennot-Herment

Interviewé tout à l’heure sur l’antenne de RTL, le président de France Télévision Rémy Pfimlin l’a confirmé : “Il n’y a aucun désengagement de France Télévision ni envers le Téléthon ni envers les autres associations. Plutôt la volonté de moderniser l’impact et la mobilisation” avant d’ajouter :“Ce qui va rentrer dans la réflexion ce sont les préconisations que le CSA doit rendre dans son rapport”.

L’an dernier, le Téléthon avait rapporté plus de 95 millions d’euros, soit une baisse de 10% par rapport à l’édition précédente.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :