News

Syndicat National des Radios Libres Communiqué Sélections Numériques 2009

<br />Paris, Marseille, Nice Première étape pour la radio numérique

Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel vient de publier la liste des lauréats sur trois des dix neuf zones prévues pour le lancement de la Radio Numérique Terrestre. Le Syndicat National des Radios Libres se félicite du nombre important de radios associatives retenues, conformément aux engagements du CSA. Afin de ne pas retarder davantage le déploiement de la radio numérique, il convient de rouvrir le chantier de la planification et du choix de la norme, afin que le régulateur puisse accorder la place qui revient à tous les opérateurs. C’est pourquoi le SNRL demande au CSA la convocation d’un groupe de travail ad hoc, et au Ministère de la Culture un vrai tour de table.

En retardant les sélections dans seize zones sur dix neuf, le Conseil a souhaité attendre la possibilité d’aménager le paysage numérique dans un espace hertzien libéré par Canal Plus. Le nombre.de radios associatives retenues dans les trois zones présélectionnées pour la radio numérique (Paris, Marseille, Nice) est un succès pour la catégorie A. L’esprit de la Loi a été respecté. Le régulateur a donné un signal : en dépit de l’agitation des réseaux, il a indiqué que la ressource hertzienne, bien inaliénable de la nation, ne sera pas confisquée par un groupe d’opérateurs. Le syndicat sera très vigilant quand à l’affectation des débits aux divers opérateurs qui devront être équitablement traités.

Le SNRL note toutefois le faible nombre de radios commerciales locales retenues (catégorie B) et du faible nombre de nouveaux opérateurs :de nombreux projets associatifs et commerciaux, dont la légitimité n’est certainement pas moindre que celle des réseaux installés, ont été écartés.

Cette situation découle des incohérences et des contradictions orchestrées par les réseaux commerciaux qui ont entraîné les pouvoirs publics à des décisions regrettables. C’est pourquoi le syndicat attire à nouveau l’attention sur le danger du dispositif voulu par le « Groupement pour la Radio Numérique » et retenu par le Gouvernement sur lequel le SNRL et l’association « DR » (1) alertent les pouvoirs publics depuis trois ans. En faisant la promotion d’une norme unique, le T-DMB, coûteuse et inutilement gourmande en espace hertzien, les réseaux retardent le déploiement de la radio numérique. Leur perspective est de « geler » le paysage radiophonique, d’empêcher l’arrivée de nouveaux entrants et de réduire la place des opérateurs locaux. Au contraire, le SNRL préconise plusieurs normes de diffusion et une totale compatibilité des récepteurs (3), ce qui permet d’enrichir l’offre de programmes aux auditeurs.

La création récente du « Bureau de la Radio » par ces mêmes réseaux est une véritable provocation. Ce soi-disant « Bureau » -ce terme est tout un programme !- vise la poursuite de cette manipulation, et surtout tente de contourner les lois anti-trusts par l’élargissement des seuils anti-concentration. En réalité, ce groupement succède au Syndicat indépendant des régies (!) de radios privées (SIRRP) dans le but d’organiser un nouvel oligopole en terme d’offre d’espace publicitaire, afin de contourner les dispositifs anti-concurrentiels. En piétinant les règles élémentaires du débat interprofessionnel, les réseaux commettent une faute : ils n’arriveront pas à tordre la Loi à leur bénéfice.

Il appartient maintenant au gouvernement de mettre en place le financement public du passage au numérique en conformité avec la Loi. Le syndicat a fait des propositions chiffrées (2). Il les a précisé lors de ses auditions par la Commission des Affaires Culturelles du Sénat, et par Emmanuel Hamelin, Inspecteur général des Affaires Culturelles auquel Christine Albanel a confié la mission de proposer des hypothèses de consolidation et de pérennisation du FSER. Le SNRL demande que le Fonds de soutien soit renforcé, que la taxe qui l’alimente, prévue par la Loi, soit rééquilibrée et optimisée, et que la commission du Fonds soit dotée d’un statut de « commission administrative indépendante » lui restituant les prérogatives dont elle disposait, garantissant ainsi une gestion transparente du Fonds.

Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, autorité indépendante, veille à la sauvegarde du pluralisme, de la diversité et de la liberté d’expression dans le paysage audiovisuel de notre pays. Fort de sa responsabilité, il a inscrit dans la conclusion de son communiqué, lors de sa conférence de presse du 26 mai 2009 :

« Le Conseil est particulièrement attentif à la situation des radios régionales et locales, notamment associatives.

Le déploiement de la radio numérique sur une ressource mieux adaptée facilitera le passage de ces radios au numérique.

Le Conseil appelle régulièrement l’attention du Gouvernement sur la nécessité d’élargir les conditions d’intervention du Fonds de soutien à l’expression radiophonique (FSER) afin d’aider les radios associatives à passer au numérique »

Il convient que le gouvernement entende l’appel du CSA, régulateur consacré par la Loi de 1986, en faveur de l’élargissement des conditions d’interventions du FSER.

  1. : www.radio-numérique.fr

  2. : voir sur www.snrl.org, en page d’accueil l’éditorial, et les derniers communiqués du SNRL rubrique « actualité »

  3. DAB, DAB +, T-DMB, DRM, DRM + et FM

 

Saint-Denis, le 27 mai 2009

Pub

1 Comment on Syndicat National des Radios Libres Communiqué Sélections Numériques 2009

  1. Il serait tellement judicieux que les instances gouvernementales ne se trompent pas en choisissant le système DAB, pour le succès de cette formule auprès du public et des équipementiers dans les voitures . En ne faisant pas un choix différent de celui des pays voisins ou européens, qui se sont tous plus ou moins dirigés vers le DAB+ !!!!
    Sinon cette formule n’obtiendra pas le succès espéré…
    Avec cet espoir, bonnes salutations depuis la Suisse,
    Philippe Zumbrunn, fondateur et président de « Radio-Jazz-International » en Suisse
    et candidat pour une concession DAB+ en Suisse francophone,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :