News

Communiqué : Radio Lina Marseille. Aidez-nous !

Madame, Monsieur,
Nous avons besoin de votre aide.
Notre radio associative Radio Lina a été présélectionnée le 23 Septembre 2008 par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel pour émettre à Marseille.
De manière incroyable, une autre association, Radio Gazelle, a obtenu du CSA, (1) que la présélection de RADIO LINA soit rapportée, et remplacée par … Radio Gazelle !

Cette modification de la présélection a eu lieu alors que cette affaire fait l’objet de deux procédures au fond devant le conseil d’état et que la haute juridiction n’a pas encore dit son dernier mot.

Radio Gazelle est aujourd’hui co-dirigée par un ancien directeur de banque, reconverti en «administrateur de biens », ex-président du Lyons club, ancien responsable de l’Entraide des Bouches du Rhône (une structure gestionnaire de 17 maisons de retraite) (2) et par un ancien gérant de pompes funèbres, condamné à de la prison ferme pour travail clandestin.

Radio Gazelle fait, aujourd’hui, l’objet d’une douzaine de procédures :– Aux prud’hommes pour non-paiement de salaires et licenciements abusifs.- En redressement judiciaire pour non-paiement de condamnations prud’homales.- Devant les juridictions civiles et pénales, à l’initiative d’anciens administrateurs, qui demandent notamment l’annulation des trois dernières assemblées générales au motif de graves irrégularités et pour falsification de documents relatifs à l’élection et au fonctionnement du conseil d’administration de Radio Gazelle.- Devant le conseil d’Etat en contestation de sa présélection et en révision des arrêts obtenus grâce à la fabrication et à la production de pièces irrégulières.

L’association Radio Gazelle est discréditée sur Marseille. Elle profite des périodes électorales pour solliciter et, malheureusement, obtenir le soutien de certains élus abusés, sensibles au discours mensonger qui prétend que la communauté musulmane serait « privée délibérément de son outil d’expression ».

En réalité les responsables de Radio Gazelle et le « porte parole » de son comité de soutien (qui se présente comme journaliste !) cachent la réalité de la situation précaire (sur les plans financier et juridique) de leur association pour se maintenir à la tête de cette radio qui ne répond plus aux normes d’une radio associative : Radio Gazelle n’obtient plus, depuis de nombreuses années, la subvention annuelle qu’accorde le Fonds de soutien à l’expression radiophonique, l’organisme chargé de contrôler et d’octroyer les aides aux radios associatives au principal motif que les comptes de Radio Gazelle sont non-conformes et que des incertitudes caractérisent l’origine de la publicité. Le trésorier en titre a du engager trois procès pour tenter d’obtenir les comptes. En vain !

Malgré de nombreuses décisions de justice en sa faveur(3).Il y a donc de sérieux doutes sur la gestion désintéressée de la radio, avec un curieux mélange de genres entre salariés, administrateurs et dirigeants de droit et de fait… Nous ne pouvons également passer sous silence les scandales sur les collectes de fonds en espèces pour les causes humanitaires (Palestine, Irak et tremblement de terre à Boumerdés) non éclaircies à ce jour et qui ont fait ou Radio Lina Marseille Méditerranée font toujours l’objet de procédures judiciaires.

Peut-on encore considérer Radio Gazelle comme une radio associative marseillaise au service des auditeurs marseillais ? Les dirigeants de Radio Gazelle et le président de son « comité de soutien » se parent de toutes les vertus mais multiplient les mensonges et les manoeuvres. Il est stupéfiant de voir le porte-parole du « comité de soutien » de Radio Gazelle ( Président de l’institut PANOS à Paris) bénéficier à plusieurs reprises de l’antenne de France 3 et LCM, mais aussi d’articles favorables dans une partie de la presse écrite ou électronique (4) alors que RADIO LINA, pourtant attaquée dans ces interventions n’a eu droit à aucune interview ni à un quelconque droit de réponse. Il est incroyable que le même « personnage » puisse se prévaloir du soutien de l’Elysée, ce qui est évidemment faux ! Qu’il puisse déclarer dans les journaux en aout 2008 « avoir triomphé de tout les contentieux et reprendre les émissions » pour le Ramadan (5).

On attend toujours ! Il est incroyable que ces dirigeants puissent déclarer sans rire que « Radio Gazelle » émet de Toulon à Montpellier ! (6).

RADIO LINA demande au CSA de ne plus prendre de décision dans ce dossier et d’attendre l’issue de son recours au fond devant le Conseil d’Etat. RADIO LINA estime qu’il serait plus utile et plus juste pour le respect des intérêts de toutes les parties que les sages du CSA redeviennent plus prudents et attendent l’issue de toutes les procédures en cours.

L’équipe féminine de RADIO LINA, est prête à travailler pour une radio ouverte, laïque et républicaine, à l’inverse de Radio Gazelle qui joue abusivement sur la fibre religieuse de certains milieux réactionnaires et intéressés pour tenter de remobiliser autour d’un projet radiophonique pourtant réputé mercantile et dépassé.

Soutenez-nous ! Diffusez notre communiqué dans vos mailing listes. Reproduisez notre pétition, faites la circuler pour signature et renvoyez-la-nous. Déjà, plusieurs centaines de vraies signatures ont été récoltées à Marseille et remises au Conseil Supérieur de l’Audiovisuel.

Aidez-nous ! Merci du fond du coeur.

Marseille,le 20 Avril 2009

Nacéra Azzouz

Secrétaire générale

(1) Décision du CSA du 6 janvier 2009

(2) L’entraide a fait l’objet d’articles de presse pour « mauvaise gestion ».

(3) Condamnation du 27 juin 2006 Cour d’appel d’AIX et Arrêt cour de cassation 20 février 2007

(4) Il se prétend également être un « expert » en radio, devant les juridictions, notamment devant le Conseil d’Etat ; « expert » encore un titre usurpé : Il n’a jamais été reconnu comme «expert » par aucune juridiction !

(5) La Marseillaise du 22 aout 2008 !

(6) Audition devant le CSA le 16 Juin 2004

Association Radio Lina Marseille Méditerranée Association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le Décret du 16 août 1901

N° de Siren 508-583-655-000-16 Siège social : 47, Rue de la joliette 13002 Marseille

Tel : 06 64 20 06 90 Courriel linaradio13@yahoo.fr

Pub

6 Comments on Communiqué : Radio Lina Marseille. Aidez-nous !

  1. Réponse à Lina : Mensonges et diffamations contre Radio Gazelle
    >
    > Une association radiophonique, n’ayant jamais émis, sous la signature d’une
    > personne qui ne bénéficie comme seule expérience de radio que de son passage de
    > 6 mois, dont 4 en maladie, à Radio Gazelle en tant qu’animatrice, a envoyé à des
    > centaines de personnes par internet une lettre qui est un tissu de mensonges,
    > d’inexactitudes, d’insultes et de diffamations. S’appelant Radio Lina, ce qui en
    > dialecte maghrébin signifie « à nous », ce qui en dit long sur les objectifs et
    > l’idéologie des porteurs de ce projet, elle se présente comme l’alternative à
    > Radio Gazelle.
    >
    Radio Lina a été présélectionnée en septembre dernier par le Csa, dans le cadre
    > du conflit qui a opposé Radio Gazelle, qui émet depuis près de trente ans sur la
    > région marseillaise, au Csa et à France Maghreb 2, qui avait remplacé Radio
    > Gazelle, le 7 février 2008 sur les ondes phocéennes. Le Conseil d’Etat ayant
    > donné par trois fois raison à Radio Gazelle, malgré les diffamations dont il
    > avait été abreuvé et auxquelles Radio Gazelle avait répondu, et ayant annulé
    > l’autorisation donnée à France Maghreb 2, le CSA avait été contraint de redonner
    > une autorisation à un projet associatif. Radio Gazelle a donc une nouvelle fois
    > fait appel au Conseil d’Etat, lors d’un référé suspension. Le Conseil d’Etat,
    > estimant que Radio Lina n’avait pas d’existence juridique au moment du délai de
    > forclusion avait suspendu la décision favorable à Radio Lina. Le Csa en a tiré
    > les conséquences quelques mois plus tard et présélectionné Radio Gazelle.
    > Actuellement, la seule procédure en cours au Conseil d’Etat est celle entamée
    > par France Maghreb 2 pour rendre nulles toutes les décisions du Conseil d’Etat.
    > Si le réseau commercial parisien gagne, c’est France Maghreb 2 qui retournera
    > sur les ondes et non Radio Lina. Le choix est donc bien entre la radio
    > associative multiculturelle marseillaise qui émet depuis près de trente ans et
    > le réseau commercial parisien qui tente de s’implanter à sa place. Radio Lina
    > n’est plus dans la course et le sait très bien. On peut donc penser que cette
    > lettre est écrite au service et peut-être directement par France Maghreb 2.
    >
    > A propos des éléments de cette lettre
    > 1 – Toutes les procédures actuellement en cours contre Gazelle sont menées par
    > les avocats et huissiers de France Maghreb 2 ;
    > 2 – Radio Gazelle n’est pas en redressement judiciaire ;
    > 3 – Radio Gazelle a touché le fonds de soutien jusqu’à ce qu’elle perde la
    > fréquence.
    > 4 – La fonction d’expert radio auprès des tribunaux n’existe pas et personne au
    > sein du comité de soutien ne s’en est affublée ;
    > 5 – Le porte-parole du Comité de soutien est journaliste depuis 1986 ;
    > 6 – Le seul procès concernant les collectes pour des causes humanitaires,
    > organisées sur les ondes de Radio Gazelle par des associations indépendantes de
    > Gazelle, s’est terminée par un non-lieu généralisé.
    > 7 – 70.000 personnes ont signé la pétition en faveur de Radio Gazelle ;
    > 8 – Tous les maires de secteurs, de droite comme de gauche, de nombreux élus,
    > sénateurs, députés, conseillers généraux, conseillers régionaux et autres ont
    > soutenu et ont adhéré au Comité de soutien. Les présidents du Conseil général et
    > du Conseil régional sont intervenus en termes très clairs pour exiger le retour
    > de la fréquence à Radio Gazelle. Comment peut on croire deux secondes qu’en
    > période électorale des politiques vont risquer leur élection ou leur réélection
    > en soutenant une radio « complètement discréditée » ?
    >
    > Le, la ou les auteurs de cette lettre ne s’embarrassent ni de vérité ni de cohérence :
    > leur seul but est de salir, de détruire et de permettre à un commerçant de
    > réaliser les profits qu’il espérait trouver lorsqu’il a reçu son autorisation du
    > Csa.
    >
    > Pour l’équipe de Radio Gazelle,
    > Le président
    > Guy Brun

  2. Jakassa premier // 03/07/2009 á 0 h 58 min // Répondre

    Mr F Jason

    En tant que journaliste respectueux de la déontologie et soucieux de la « véracité » de ses informations , vous êtes-vous rapprocher des services de la préfecture des bouches du Rhône quien date du 11Decembre 2008 a délivré une attestation en bonne et due forme reconnaissant l’existence légale de Radio Lina le 27 Mars 2007?

    Le conseil d’Etat n’a pas écrit Radio Lina n’AVAIT pas d’existence légale au moment de votre fameux délai de forclusion. Mais N’AURAIT pas (nuance) le sens n’est plus le même. Vous oubliez (involontairement sans doute)de dire que le Conseil d’Etat a rejeté deux autres requêtes de Radio Gazelle à savoir le réexamen d’office de son dossier par le CSA et l’attribution de la fréquence 98.

    Le juge des référés a suspendu toute décision concernant le 98fm jusu’à ce qu’il soit statué au fond. Un fond qui ne saura tarder d’ailleurs.

    Je pense que continuer à affirmer aujourd’hui que Radio Lina n’avait pas d’existence légale au moment du délai de FORCLUSION pourrait exposer à des poursuites pour diffamation.

    Si la préfecture du bouches du Rhône atteste de son existence légale le 27 Mars 2007, bien avant le délai de forclusion , comment pouvez-vous affirmer le contraire?
    L’attestation de la préfecture serait-elle un faux destiné à obtenir un avantage auquel l’association n’ouvrait pas droit? ce qui est sévèrement puni par la loi ( pénal)

    Pouvez-vous expliquer comment le Conseil d’Etat à fait justice des « ragots et diffamation colportés contre Radio Gazelle ?

    Votre commentaire du 11 Mai 2009 est la copie conforme de celui posté Bondy blog Janvier 2009.

    Pensez-vous que les auteurs de textes favorables à Radio Gazelle pourraient tous occuper la fonction de directeur des programmes?

  3. Radio gazelle ou lina vous êtes kif kif alors madame la gentille dite moi qui a fait les lettres anonymes contre les bénévoles de radio gazelle le moment que toi tu été animatrice dans cette radio.

  4. En tant que journaliste, j’ai téléphoné au Csa, qui m’a indiqué que le mardi 6 janvier 2009, lors de sa séance plénière l’autorité de régulation avait accordé la fréquence 98 mHz à Radio Gazelle. L’info a été vérifié par plusieurs journaliste et publié en tant que telle. Rappelons que Radio Gazelle a gagné 4 procès devant le Conseil d’Etat, qui a fait justice des ragots et diffamations colportés contre la station. Enfin, fin octobre, lors du dernier référé en Conseil d’Etat, la plus autorité de justice administrative a suspendu la décision du Csa concernant Radio Lina, notamment parce que celle-ci n’avait pas d’existence légale au moment du délai de forclusion. Toutes ces choses constituent des faits aisément vérifiables auprès des institutions citées.

  5. Bonjour,
    J’ai suivi le dossier, et il est vrai que même si je devrais ête surpris par de telles choses, ça ne me surprend malheureusement plus…

    Le CSA, comme tous les autres aujourd’hui, est totalement le contraire de ce qu’ils devraient être: impartials.

    Or, étant moi-même un candidat moulte fois recalé et n’ayant jamais rien obtenu au détriment de réseaux ou de personnes friquées, politiques, etc…

    Bon courage, et… vive les radios pirates !!!

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Le Media.fr Inf radio.com Radio music.fr » Radio Gazelle et Radio Lina : Toujours pas d’entente à Marseille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :