News

SIRTI – RADIO NUMÉRIQUE : appel à la délivrance des autorisations par le CSA

TÉLÉVISION : le Groupe Canal Plus doit être soumis à des engagements renforcés objet d’un contrôle permanent
Le SIRTI a tenu ce 4 octobre son premier « Petit-Déjeuner du SIRTI », en présence de nombreux journalistes et de plusieurs de ses adhérents Radio et Télévision. Sous cette appellation, le syndicat des indépendants de la radio et de la télévision initie une série de rendez-vous avec la presse autour de l’actualité et des enjeux de l’audiovisuel.
Radio numérique pour tous

Les radios indépendantes et le SIRTI invitent le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel à délivrer sans plus attendre les autorisations dans les zones de Paris, Marseille et Nice.
La plupart des radios indépendantes sélectionnées dans ces zones souhaitent la reprise du processus d’autorisation qui avait été suspendu il y a 18 mois, lorsque les principaux groupes de radios privées ont retiré leur soutien au projet de la radio numérique. Le SIRTI appuie la demande de ses adhérents, et estime qu’on ne peut davantage retenir l’attribution d’autorisations sur des fréquences disponibles à des radios qui ont été sélectionnées.
La radio numérique est seule en mesure désormais d’élargir de manière significative l’offre de programmes radiophoniques dans les villes comme dans les campagnes. Elle apportera une qualité sonore accrue et garantira durablement l’accès universel, libre et gratuit aux radios, ce qui n’est pas le cas de la diffusion par internet. Il reste encore beaucoup à faire pour réussir la radio numérique et déployer son réseau. La délivrance des autorisations à Paris, Marseille et Nice permettra de valider qui est prêt pour la RNT et qui y renonce et laisse sa place. C’est un instant de vérité nécessaire.

Les Télévisions indépendantes attendent Plus du Groupe Canal

Le Groupe Canal Plus a clairement violé ses engagements à l’égard des chaînes de télévision indépendantes, ainsi qu’il ressort de la décision de l’Autorité de la Concurrence de retirer l’autorisation donnée à la fusion CanalSat/TPS. La décision de l’Autorité de la Concurrence constitue une exceptionnelle chance d’obtenir des engagements clarifiés et pérennes et de les rendre réellement contraignants.
Le Groupe Canal Plus a imposé depuis la fusion des modifications des conditions de rémunération des chaînes indépendantes, remettant en cause leurs modèles économiques à court ou moyen terme.
Les modifications des conditions de distribution, le placement d’autorité des chaînes dans des offres thématiques, les modifications arbitraires de numérotation, l’absence de toute promotion des chaînes indépendantes au contraire de celles contrôlées par le Groupe Canal Plus, constituent autant de comportements qu’il conviendra désormais d’interdire ou de corriger par des mesures et contreparties adéquates.

Le SIRTI propose que les nouveaux engagements du Groupe Canal Plus fassent l’objet d’un examen permanent de leur application par une structure parfaitement indépendante et dotée de moyens lui permettant de remplir sa mission. Le SIRTI estime que ce nouveau mandataire devrait être appuyé par un comité de pilotage, auquel le syndicat se déclare dès à présent prêt à participer.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :