News

SIRTI – Lexique de l’audiovisuel en un mot : indépendance

sirtiLe SIRTI, syndicat des radios et télévisions indépendantes depuis toujours, est très surpris du détournement de la notion d’indépendance dans l’audiovisuel que tentent d’opérer quelques groupes audiovisuels qui ont constitué une prétendue « association des chaînes indépendantes ».

Cette association est bien mal nommée, en vérité.

Ses principaux adhérents appartiennent à NRJ Group, NextRadioTV ou encore Lagardère Active, groupes cotés en bourse qui ont obtenu ces dernières années des centaines de nouvelles fréquences en radio comme en télévision, ont bloqué le lancement de la RNT pour préserver leurs positions dominantes en radio et prétendent être protégés de la concurrence au sein de la TNT.

Ces groupes s’unissent pour défendre leurs intérêts particuliers, alors que le CSA devra se prononcer sur les demandes de passage de chaînes de la TNT payante dans la TNT gratuite en application de la loi.

Que ces groupes habitués à dicter les politiques publiques dans l’audiovisuel s’unissent dans cette circonstance, le SIRTI en a l’habitude, mais il ne peut les laisser sans réagir usurper l’indépendance.

Dans l’audiovisuel, l’indépendance d’une entreprise éditrice de médias a un sens, consacré par la loi et la régulation effectuée par le CSA.

Les éditeurs indépendants ne peuvent appartenir aux groupes concentrés qui contrôlent chacun plusieurs chaînes de télévision et plusieurs réseaux nationaux de radio.

Il suffit de l’énoncer, pour comprendre que des chaînes appartenant à NRJ Group, Lagardère Active, NextRadioTV ne peuvent prétendre à être qualifiées d’indépendantes. Que ces groupes défendent donc leurs intérêts sans avoir honte de ce qu’ils sont, des groupes concentrés et privilégiés de l’audiovisuel, et qu’ils laissent en revanche aux PME éditrices de radio et de télévision l’indépendance à leur égard qui est leur fierté !

A propos du SIRTI :

1er syndicat de l’audiovisuel indépendant en France, le SIRTI représente plus de 150 radios et télévisions locales, régionales ou thématiques. Les TPE et PME du SIRTI emploient 2500 salariés, dont 500 journalistes, et séduisent chaque jour plus de 10 millions d’auditeurs et de téléspectateurs.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :