News

Silence radio d’Aurélie Filippetti sur la RNT

Hier se tenait devant la Commission des Affaires Culturelles de l’Assemblée Nationale la première audition de la Ministre de la Culture et de la Communication Aurélie Filippetti.
Aurélie Filippetti, la ministre a réussi l’exploit de ne pas évoquer le média radio pendant toute son intervention et de ne pas répondre à la question posée par Patrick Bloche, président de la commission, sur la RNT.
Ses services travaillent actuellement, en toute opacité, à donner le coup de grâce au projet de la radio numérique terrestre: le retrait de la préemption par Radio France des fréquences RNT sur Paris, Marseille et Nice.
Dans le silence de Aurélie Filippetti, ses services véhiculent l’argumentaire anti-RNT des groupes concentrés gavés de fréquences Grandes Ondes, FM et TNT, qui ne veulent pas voir leurs avantages remis en cause dans une offre radiophonique numérique plus ouverte.
Ainsi sont propagés des chiffres parfaitement fantaisistes, erronés dans une proportion de un à dix au moins, sur le coût pour Radio France d’une diffusion en RNT, et ne voit pas les dangers pour Radio France de s’en remettre pour sa diffusion numérique à des réseaux du type de l’IP.
Il est vrai que la ministre a pris le temps de recevoir les représentants des groupes radiophoniques concentrés qui ont constitué le prétendu « bureau de la radio ». Jusqu’à présent son agenda ne lui a pas permis, en revanche, de recevoir les PME indépendantes de l’audiovisuel.
Décidément, rue de Valois, plus c’est le changement, plus c’est pareil.
______________________________________________________________
SIRTI
Syndicat Interprofessionnel des Radios et Télévisions Indépendantes

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :