News

SILENCE RADIO ! Communiqué de presse de la CNRA et du SNRL

Publié le

samedi 24 novembre 2012

« Après le FSER (Fonds de soutien à l’expression radiophonique), l’EPRA (Échanges et Productions radiophoniques) est sans aucun doute pour le secteur des radios associatives, un exemple de ce que peut faire de mieux la puissance publique en termes d’efficience, lorsqu’elle travaille en synergie avec le tiers secteur.
Au fil des vingt dernières années, s’est constitué un réseau de 171 radios entièrement dédié à la production et à la mutualisation de programmes radiophoniques en matière de politique de la ville et de lutte contre les discriminations.
Depuis quelques années, les restrictions budgétaires associées à la réorientation de la gestion des fonds du GIP EPRA par le SG CIV (Secrétariat général au Comité interministériel des villes) dont ce n’était pas la mission prioritaire ont conduit au délitement d’un projet reconnu d’intérêt général par l’ensemble des acteurs qui en ont bénéficié (radios, services de l’État et Collectivités en charge des politiques dans les quartiers prioritaires – Cf Rapport Toubon).
Par manque de compétences en matière d’ingénierie et plus vraisemblablement encore par manque d’ambition politique, son principal financeur, le ministère de la ville s’abrite derrière le manque de partenaires et de moyens financiers pour prononcer la liquidation de l’EPRA.
(…)
[Les 171 radios adhérentes du GIP EPRA] appellent donc les médias, le mouvement social, les élus et les membres du gouvernement à soutenir leur démarche afin que soit reconsidéré positivement le devenir de l’EPRA. »
Pour lire le communiqué en intégralité : http://cnra.fr/Silence-

adio

zp8497586rq

Pub

UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :