News

Sélection de Radio Nova à Lyon : le SIRTI demande au Président du CSA un réexamen de la sélection

Sélection de Radio Nova à Lyon : le SIRTI demande au Président du CSA un réexamen de la sélection

Communiqué de presse du SIRTI

Le CSA a annoncé jeudi 9 mars la sélection de la radio de Mathieu Pigasse en FM à Lyon. Il régularise ainsi, à l’encontre de ses propres règles, la prise de contrôle de l’éditeur associatif RTU et l’exploitation depuis plus de 2 ans de sa fréquence.

Dans un monde de plus en plus concurrentiel, et face à de nouveaux acteurs web non-régulés, ce traitement spécifique accordé à Radio Nova par le CSA suscite une vive émotion dans le secteur radiophonique.

Depuis fin 2014, la radio associative de catégorie A, Radio Trait d’Union, autorisée pour proposer un programme multi-culturel et communautaire de lien social et de proximité, s’est en effet transformée en une filiale de fait de Radio Nova : changement radical du format de la station au mépris de sa convention initiale, adoption du slogan de Radio Nova « Le Grand Mix » accolé au nom de RTU dans un nouveau logo similaire à celui de Nova, intégration de RTU au couplage publicitaire « Nova and Friends », évènements communs sur Lyon retransmis en direct sur les 2 programmes…

Il s’agit de la 2ème captation d’une fréquence associative par Radio Nova après la reprise de Radio Sauvagine à Bordeaux, devenue Nova Bordeaux, alors que les règles, pourtant dictées par le CSA, interdisent fermement et répriment ces pratiques.

Alors que les radios indépendantes locales et thématiques ont été fragilisées par de multiples décisions récentes qui ont affecté le secteur – ouverture de la publicité sur Radio France, durcissement des quotas de diffusion d’œuvres francophones, relèvement par un changement de méthode de calcul du plafond de concentration – le SIRTI dénonce cette nouvelle atteinte aux principes régissant la régulation du secteur radiophonique, et s’interroge sur l’égalité des éditeurs dans leurs relations avec l’autorité de régulation.

Il faut également vivement regretter l’arrivée d’un nouvel acteur sur le marché publicitaire lyonnais, sans aucune étude d’impact économique préalable sur la zone de Lyon, alors que celui-ci n’échappe pas au contexte difficile que connait le secteur.

Face au danger inédit que constitue cette décision du régulateur, lourde de conséquences, une délégation du SIRTI a rencontré ce jour le Président du CSA à qui il a demandé un réexamen de la sélection pour la fréquence 89.8 FM à Lyon.

 

Le SIRTI examine la possibilité d’engager toutes les actions en défense de ses adhérents. 

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :