News

SDJ – 3615 code Radio France

sdj radio franceLes municipales étaient une belle occasion de faire progresser l’audience des sites de Radio France. Ce scrutin aura été au contraire un grand bond en arrière.

Au soir du premier tour, quand les Français souhaitaient connaître les résultats, tout s’est effondré.

Pas de franceinfo.fr de 20h15 à 23h30 ! Les internautes ont du se contenter d’un site privé d’articles de fond. France Info est donc devenu le premier média d’information en continu qui s’arrête d’informer sur le net.

franceinter.fr a disparu à 20h avant de revenir en mode très ralenti dans la soirée.

Mais la palme du plus beau crash revient sans conteste à francebleu.fr qui a donné des signes de faiblesse dès le milieu de la semaine, pour finalement rendre l’âme dimanche avant 20h. Lors du second tour, ce n’était plus qu’une page de secours au contenu indigent. Après son lancement raté il y a un an et demi, c’est un nouvel échec retentissant pour un site au parcours chaotique. Les municipales sont pourtant un événement majeur pour les stations locales. France Bleu a complètement raté ce grand rendez-vous avec l’information en ligne.

Comment avons-nous pu passer à côté ?

Comment le travail des rédactions multimédia et des contributeurs volontaires des locales peut-il être crédible quand les internautes ne peuvent en profiter ?

Ces questions et cette exaspération ont peu d’écho dans les couloirs des différentes directions. Imaginons pourtant ce qu’il se serait passé si un problème technique avait rendu muettes nos radios locales un soir d’élection.
Aujourd’hui, la Direction des Nouveaux Medias se contente, sans rire, d’expliquer que les sites n’ont pas supporté le surplus de connexions. Comme s’il était difficile d’anticiper une montée de l’audience un soir de municipales. Le site de France Télévisions a pourtant réussi à prendre en charge sans difficultés majeures une audience multipliée par 13 lors du premier tour. Nous n’avons visiblement pas les mêmes ambitions.

Au lieu de cela, la DNM semble se préoccuper davantage de la surface toujours plus grande de nos espaces publicitaires sur nos sites web au mépris du contenu.

La SDJ veille à ce que les journalistes puissent faire leur travail avec une exigence de qualité. Sur le site de France Bleu, c’est régulièrement impossible.
Sur celui de France Info, c’est aléatoire.
Il est temps que l’information en ligne cesse d’être à ce point déconsidérée.

La SDJ demande à la Présidence, actuelle et future, d’accorder à nos sites toute l’attention qu’ils méritent et un peu plus de respect pour le contenu produit par les journalistes.
Publié par La Société des journalistes de Radio France à 21:19

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :