News

RTL Group : chute des recetttes publicitaires au premier semestre

rtlLe premier groupe audiovisuel européen, RTL Group, plombé par la chute des recettes publicitaires, a accusé une perte nette au premier semestre et a prévenu mercredi qu’il ne prévoyait pas d’amélioration rapide sur les marchés de la publicité.


Le groupe a enregistré sur les premiers mois de l’année une perte nette de 105 millions d’euros, à comparer à un bénéfice de 338 millions un an plus tôt.

rtlSon chiffre d’affaires a reculé de 9,6% sur un an, à 2,588 milliards d’euros, et son bénéfice d’exploitation (Ebita), référence pour les prévisions internes, a plongé de 36,7% à 318 millions.

Le patron du groupe, Gerhard Zeiler, a invoqué le « déclin à deux chiffres sur presque tous les marchés publicitaires télévisés à travers l’Europe ».

Le groupe a aussi dû passer dans ses comptes des pertes de valeur exceptionnelles au Royaume-Uni et en Grèce, qui sont « un résultat du déclin plus grave que prévu des marchés de la publicité télévisée dans les deux pays », a précisé M. Zeiler.

RTL a aussi dû faire face à des coûts de restructuration dans ces deux pays, ainsi qu’en Allemagne.

« RTL Group ne s’attend pas à un changement rapide des conditions du marché publicitaire télévisé », a commenté M. Zeiler. Le groupe ne prévoit notamment « aucun changement » au deuxième semestre.

Tout en jugeant difficile de faire une prévision sur l’année, RTL table sur une « baisse considérable » du résultat annuel comparé à 2008, où son bénéfice d’exploitation avait atteint 916 millions d’euros.

Il devrait néanmoins dégager un bénéfice net. « Nous sommes plus que convaincus que nous aurons un résultat net positif à la fin de l’année », a assuré son patron.

RTL a en effet entrepris de réduire ses coûts d’exploitation. Au premier semestre, il a réussi à économiser 198 millions d’euros comparé à un an plus tôt, sans nuire à ses parts de marché qui ont augmenté en Allemagne, en France, aux Pays-bas et en Belgique.

Cette objectif de réduction des coûts va demeurer, a indiqué M. Zeiler, ce qui n’empêchera pas RTL de « continuer à explorer les opportunités de croissance ».

Avec 45 chaînes de télévision et 32 stations de radio dans 11 pays, RTL Group, contrôlé par l’allemand Bertelsmann mais basé à Luxembourg, se targue d’être le premier groupe audiovisuel en Europe. Il est présent notamment en France avec la radio RTL et la chaîne de télévision M6, en Allemagne avec les chaînes RTL et RTL2, en Belgique avec RTL-TVI et en Grande-Bretagne avec la chaîne de télévision Five.
Source AFP

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :