News

RSF demande la libération des 35 blogueurs vietnamiens emprisonnés

En juillet 2012, dans la province de Bac Lieu, la mère de la blogueuse vietnamienne emprisonnée Ta Phong Tan s’immole par le feu devant un bâtiment officiel. Ce geste désespéré est une ultime protestation face au procès injuste de sa fille. Celle-ci dénonçait sur son blog la corruption et les injustices au Vietnam. Sa mère n’a pas pu se rendre à l’audience. « Elle était tellement inquiète pour sa fille », témoigne un activiste vietnamien. Dans sa prison, la blogueuse n’a pas été informée du décès de sa mère.

Ce cas n’est pas isolé ! Le régime vietnamien traite avec cruauté ceux qu’il considère comme des criminels, qui ne font pourtant que dévoiler la réalité hors des vérités officielles.

Au Vietnam, les vagues d’arrestations de celles et ceux qui tentent de porter une information libre sur Internet se succèdent depuis plusieurs années. Les 35 blogueurs emprisonnés à ce jour sont privés de liberté au seul motif qu’ils résistent à la propagande d’un pouvoir despotique.

Agressions, harcèlement des familles, fermetures de blogs, filtrage du réseau, cyber-attaques, peines de prison : voilà le traitement que réserve le régime vietnamien aux voix libres du Net.

Ne laissez pas les ennemis d’Internet prendre le pouvoir sur le web, ne laissez personne dire que vous avez laissé la censure triompher !

Faire valoir votre voix ne vous prendra qu’une minute ! Signez notre pétition pour la libération des 35 blogueurs vietnamiens emprisonnés :

SIGNEZ LA PETITION

Merci

Christophe Deloire, Secrétaire général de Reporters sans frontières
Christophe Deloire
Directeur général de Reporters sans frontières

Signature Christophe Deloire

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :