News

Roland Courbis : l’animateur de RMC n’est plus en prison

Ecroué depuis octobre à la maison d’arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone (Hérault) à cause des transferts suspects à l’OM de 1997 à 1999, Roland Courbis a été remis en liberté vendredi matin. Cependant l’ancien entraîneur de Montpellier, qui devrait reprendre du service sur RMC mardi prochain, portera un bracelet électronique.L’ex-entraîneur Rolland Courbis, écroué depuis octobre à la maison d’arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone (Hérault), en est sorti comme prévu ce vendredi dans le cadre d’un aménagement de sa peine. Il devait être placé sous bracelet électronique, après l’ordonnance rendue en ce sens en janvier par un juge d’application des peines de Montpellier a-t’il annoncé à l’antenne de RMC.

La demande d’aménagement de peine pour l’ex-entraîneur de football Rolland Courbis, écroué depuis octobre à la maison d’arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone (Hérault), avait été examinée et acceptée, le 29 janvier, en vue d’une remise en liberté. Courbis était écroué dans le cadre d’une condamnation à de la prison ferme dans l’affaire des transferts suspects à l’OM de 1997 à 1999.

Consultant pour la radio RMC jusqu’à son interpellation au stade Vélodrome à Marseille, le 19 septembre, Courbis purge une double peine: un an de prison ferme pour complicité d’abus de biens sociaux, recel d’abus de biens sociaux et complicité de faux en écritures privées dans l’affaire des transferts suspects à l’OM, assorti d’un an de révocation de sursis dans le dossier des caisses noires du Sporting Toulon de 1986 à 1990, pour lequel il avait déjà effectué un peu plus de trois mois de détention provisoire.

M. Courbis doit retrouver son emploi à RMC dès mardi. Il avait également proposé d’aider bénévolement des clubs de l’agglomération montpelliéraine. M. Courbis a indiqué qu’il devait se faire poser un bracelet dans la matinée. « C’est le souhait de la justice, je suis là pour me plier » (à cette décision), a-t-il dit.

« J’ai eu le temps de réfléchir: j’ai été stupide par moments sur ces 20 dernières années. J’ai purgé une peine avec des faits qui remontent à 1986-87-88 (et) 96-97, pas de problème, je vais continuer à purger définitivement (la peine) avec ce bracelet électronique », a-t-il ajouté.

M. Courbis a aussi évoqué son avenir dans le football, soulignant qu’il s’était « fixé un objectif »: « sur le plan professionnel, j’ai encore une dizaine d’années devant moi et je ne veux pas terminer sans être champion de France », a-t-il dit.

« Dans quel club, je n’en sais rien », a-t-il poursuivi. « Mais si j’ai un président qui veut construire un duo avec X ou Y, à l’image d’un Laurent Blanc/Jean-Louis Gasset (aux Girondins de Bordeaux, ndlr), je serai très intéressé par cette possibilité », a-t-il affirmé.

Rolland Courbis, Roland Courbis, bracelet électronique, prison, Radio, RMC, maison d’arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone, Montpellier, Laurent Blanc, Jean-Louis Gasset, Girondins de Bordeaux, Olympique  de Marseille

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :