News

RMC : la radio RMC signe avec le PMU

La radio RMC va ouvrir plus largement son antenne à l’actualité hippique dans la cadre d’un partenariat signé avec le PMU.
En attendant la prochaine loi sur l’ouverture à la concurrence des paris sportifs, qui devrait être votée avant la prochaine Coupe du monde de football qui se déroulera en juin, les alliances s’organisent. Le PMU et RMC ont annoncé ce mercredi matin la signature d’un partenariat éditorial et publicitaire sur les pronostics et les paris, hippiques et sportifs. Il sera élargi aux sites de RMC et du PMU.

Grâce à ce partenariat, RMC veut devenir la radio des paris hippiques. Alain Weill, président de Nextradio (holding de RMC et BFM) et par ailleurs propriétaire de La Tribune, a expliqué ce mercredi qu’il « veut innover dans les courses et redonner à ce sport sa place à la radio ». Il se souvient avec nostalgie des grandes émissions hippiques de son enfance. Le commentateur vedette du football sur RMC, Luis Fernandez, sera mis à contribution. « Enfant, je montais à cheval en Espagne et j’ai été propriétaire de chevaux. J’ai encore des parts dans un cheval », explique l’ancien entraineur du PSG. Pour animer des rendez-vous quotidiens sur RMC, il sera notamment accompagné du boxeur Brahim Asloum.

Philippe Germond, président du PMU, déplorait régulièrement le manque de place donnée aux courses sur les radios. Toutefois, cet accord n’est pas exclusif et il n’empêche pas notamment le développement d’un site dédié aux courses par RTL.

Il explique que cet accord s’inscrit dans une « stratégie de jeu de go », c’est-à-dire d’occupation de terrain sur le marché des paris sportifs sur Internet. L’accord avec RMC avait été précédé par la récente signature d’un partenariat avec la fédération française de football qui démarrera après la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. Le PMU est également partenaire depuis 1990 du maillot vert du Tour de France, et partenaire officiel de la Ligue nationale de rugby pour les championnats du Top 14 et de la Pro D2. Le PMU couvre ainsi les sports les plus populaires pour les paris sportifs. Mais il tient à préciser que son activité restera centrer sur les courses de chevaux. « Après l’ouverture à la concurrence des paris sportifs, 90% de nos revenus continueront à venir des courses hippiques », avertit Philippe Germond.

L’objectif pour le PMU est d’élargir son offre afin de répondre aux attentes de ses clients qui sont également intéressés par les paris sportifs. « Avec 660 millions d’euros de chiffres d’affaires sur notre site internet en 2009, nous sommes de loin le premier acteurs des paris sportifs en ligne », rappelle Philippe Germond. Pour l’avenir, son entreprise a pour ambition de figurer « parmi les trois premiers acteurs… pas forcément à la troisième place ! ».

Le partenariat démarre dés ce week-end, à l’occasion du Prix d’Amérique. C’est la seule information donnée par les deux signataires de ce partenariat « stratégique » qui refusent de donner des précisions sur les conditions financières et la durée.

http://www.latribune.fr/entreprises/communication/publicite-medias/20100127trib000467423/rmc-parie-sur-le-pmu.html

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :