News

RFI: le Quai d’Orsay juge la fusion nécessaire, grève reconduite

La grève lancée lundi à RFI pour dénoncer la façon dont la direction mène le projet de fusion entre RFI et France 24 a été reconduite mercredi pour 24 heures, même si le ministère des Affaires étrangères a estimé que ce rapprochement était une « nécessité ».

« La fusion n’est pas une option mais une nécessité. La BBC et la Deutsche Welle l’ont fait avant nous », a déclaré Bernard Valero, porte-parole du Quai d’Orsay, lors d’un point presse mercredi.

« Le ministère des Affaires étrangères et européennes n’intervient pas dans leur gestion », a-t-il ajouté.

Les syndicats de Radio France Internationale, opposés sur le principe même à la fusion avec la chaîne d’actualité France 24, ont demandé au ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, de les rencontrer, mardi dans un courrier.

« L’objectif de la réforme de l’audiovisuel extérieur de la France en 2008, voulue par le Président de la République, était de moderniser et de coordonner les entreprises impliquées », a rappelé M. Valero.

« Il s’agit à la fois de parvenir à une forte intégration de ses diverses entreprises (France 24, RFI et Monte Carlo Doualiya) et de respecter la spécificité de TV5Monde, dans une logique multimédia (TV, Web TV, etc) », a-t-il ajouté.

Selon la direction, le taux de grévistes était de 12% mercredi, en baisse par rapport aux 18% de mardi et 20% de lundi.

Mercredi, un comité d’entreprise était réuni pour valider la fusion entre RFI et la chaîne d’information en continu France 24. La direction estime « être parvenue au terme du processus d’information et de consultation » sur la fusion.

Dans le cadre de la fusion de toutes les entités de l’Audiovisuel extérieur de la France (AEF), il est également prévu que RFI quitte la Maison de Radio France à Paris pour emménager près de la télévision France 24 à Issy-les-Moulineaux.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :