News

Reporters sans frontières – En Ukraine, la liberté de l’information a besoin d’aide en urgence

Ukraine2Chers amis,

Une vague de violence sans précédent touche l’’Ukraine. On dénombre déjà plus de 75 morts et des centaines de blessés depuis le 18 février. Les journalistes présents sur le terrain, témoins gênants de cette tragédie, sont délibérément pris pour cibles.

Plus de 180 journalistes ont été blessés depuis le début de la crise. 

Mercredi à Kiev, le journaliste Viatcheslav Veremiy est mort de blessures par balles. Il a été traîné hors du taxi qui le ramenait de la place Maïdan et battu, puis ses assaillants lui ont tiré dans le ventre lorsqu’’il a montré sa carte de presse. Il avait 33 ans.

Nous rentrons ce matin d’’une mission d’’urgence menée à Kiev conjointement avec d’’autres organisations ukrainiennes et internationales.

Tous nos interlocuteurs ont souligné le manque cruel d’’équipements de protection.

Grâce au soutien de Reporters sans frontières, 90 casques ont déjà pu être distribués, mais les besoins sont de plus en plus importants. L’’achat de gilets pare-balles, en particulier, est indispensable.

Nous avons besoin de votre soutien dans les heures qui viennent. Lundi soir, nous devrons engager des dépenses supplémentaires permettant de venir en aide aux journalistes ukrainiens. Chaque don est utile et financera directement la mise à disposition, la semaine prochaine, d’’équipements de protection sur le terrain.Nous avons besoin de 7 000 euros.
Il vous reste 72 heures pour nous aider.
Reporters sans frontières est plus que jamais mobilisée pour que l’information libre ne soit pas étouffée en Ukraine.

Nous comptons sur vous, faites un don : https://donate.rsf.org/b/mon-don.

Merci à tous,

Christophe Deloire

PS. Nous vous rendrons compte de l’’utilisation de vos dons dès la semaine prochaine.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :