News

Radio, rentrée publicitaire en berne

Le marché serait en baisse de 6 à 8 % avec des généralistes particulièrement touchées.
C’est dans un contexte publicitaire difficile que RTL et France Inter vont devoir se maintenir au sommet, Europe 1 se réinventer et RMC confirmer sa nouvelle position de troisième généraliste.

La baisse malgré une conjoncture économique favorable serait liée à un report de la publicité vers le numérique, où Facebook et Google captent l’essentiel du marché. « Des secteurs normalement très présents sur les radios, comme la banque-assurance, la grande distribution et l’automobile ont désinvesti au profit du Web.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :