News

Radio Qui qu’en grogne va fêter ses 30 ans, les fondateurs racontent toutes ses années de radio libre

Plus qu’une simple radio, RQQG est une véritable institution dans le bocage bourbonnais. Du haut de la maison Bignon, la radio émet 24 heures sur 24 sur un rayon de 30 km, depuis 1983.

Pour comprendre et expliquer la popularité de Radio Qui qu’en grogne dans le bocage bourbonnais, il y a un témoin privilégié : Daniel Blanchard, notre correspondant. « Cette radio est un véritable terreau de mutualisation et de développement social de plusieurs générations de jeunes de Bourbon et des alentours. Ils sont tous venus un jour ou l’autre causer dans le poste, c’est un peu la MJC de Bourbon l’Archambault. RQQG parle de la vie quotidienne des gens sur un rayon de 30 km et tout est gratuit chez eux, comme les petites annonces. Cette radio est le reflet de tous, dans la zone ».

Une bande de copains crée RQQG

La radio porte le nom de la tour du Bon duc Louis II, située au c’ur de Bourbon l’Archambault, et pourtant elle n’y a jamais eu ses studios. « On devait aller dans la tour, mais ce n’était pas possible. Bien qu’il ne soit pas du tout radiophonique, on a gardé ce nom car la tour est un symbole de la commune, tout comme le Jacquemart l’est pour Moulins » explique Alain Roncigli, l’un des fondateurs de la radio. C’est avec les yeux qui pétillent qu’il évoque les débuts de RQQG : « C’est autour de l’apéro avec Dominique Gozard et Patrick Jolion qu’on a eu l’idée de créer la radio. 1983, c’était l’époque de la libéralisation des ondes FM, on était une quinzaine de jeunes. Le grenier du château Bignon était libre, mais il fallait tout refaire. Avec les travaux, on a tout de suite vu qui étaient les plus motivés ! ». Les travaux ont eu lieu d’octobre 1982 à mars 1983. « On a tout fait nous-même, sauf l’émetteur. Grâce à des gens comme Patrick Jolion qui ont fabriqué tout le matériel électronique. On a même bidouillé des vieux téléphones, car on n’avait pas de sous ! »

Le 12 mars 1983 à 16 heures, RQQG émettait pour la première fois, mais sur un rayon de 10 km et non sans hic. « Au début avec notre matériel pourri, on émettait un peu partout, même sur la radio des pompiers et des gendarmes. Heureusement que tout le monde se connaît ici, on n’a pas eu de plaintes ».

2002 le drame : l’incendie

L’actuel président de RQQG Claude Errotaberrea est arrivé à la radio le 2 avril 1983. « On est depuis le commencement des bénévoles passionnés mais qui montrons notre sérieux comme des professionnels de la radio. D’ailleurs en 1985, NRJ voulait nous racheter pour émettre dans notre secteur ». Dans la nuit du 30 avril au 1er mai 2002 vient le drame : le studio de RQQG qui se trouvait dans le grenier du château Bignon est la proie des flammes : « Je n’avais plus de son sur mon transistor à la maison, donc on est parti à la radio. Et là j’ai découvert de la fumée dans le grenier. Le feu avait tout dévasté, tout avait fondu. On a juste récupéré quelques CD au fond d’un tiroir… Cela nous a foutu un coup au moral. Avec les fondateurs on a pensé à tout arrêter. Mais ce sont les jeunes et les auditeurs qui nous ont poussés à remettre les pieds à l’étrier ». Les pionniers se souviennent de la solidarité suite à l’incendie : « Avant, on aurait jamais deviné que l’on était tant écouté. Les auditeurs étaient affolés de ne plus nous capter. Car beaucoup de personnes seules nous écoutent dans des lieux-dits reculés et dans les tracteurs. RQQG est la radio des tracteurs et de la ruralité ! Grâce à la générosité des habitants, des mairies et des collectes des associations locales on a pu racheter du matériel. Mais c’était bien plus dur de repartir qu’en 1983, là c’était vraiment camping ! » Depuis, RQQG émet 24 heures sur 24 sur le 101 FM et sur internet (www.rqqg.fr) avec toujours le même esprit : « Pas de pubs chez nous, les gens sont libres de dire ce qu’ils veulent. Ici on ne coupe pas, on ne tronque pas ! ».

« Au début c’était

de la débrouille, car on n’avait pas de sous ! »

viawww.lamontagne.fr – Infos locales – MOULINS (03000) – Radio Qui qu’en grogne va fêter ses 30 ans, les fondateurs racontent toutes ses années de radio libre.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :