News

Radio Picardie littoral, la fréquence fière de sa différence

RPL : trois lettres qui diffusent depuis plus de 20 ans des tubes d’antan. Une radio locale comme on n’en fait plus, mais qui est fière d’être ce qu’elle est. Ambiance.

Elle a son public et y tient. Depuis plus de 20ans, Radio Picardie Littoral (RPL), basée à Cayeux-sur-Mer, bichonne ces auditeurs peu servis par les radios nationales: les plus de 40 ans accros à la musette et à la chanson française comme on n’en fait plus. Ses trois salariés en sont fiers et n’en changeraient pour rien au monde.

Des «radiophiles» qui se considèrent un peu comme la «pièce manquante du puzzle», comme le souffle son responsable, Christophe Caron. «Le département n’est pas très jeune… La côte est une zone touristique où il y a beaucoup de résidants secondaires. C’est pour ces gens-là que nous existons. Ce n’est pas pour rien que des tournées comme Âge tendre et tête de bois font un carton. C’est qu’il y a une demande. Mais nous voulons aussi préserver l’identité locale, mettre en avant les chanteurs qui sont boudés par les grandes fréquences nationales», poursuit celui qui est aussi, à ses heures, Le Père Mathieu.

Une radio artisanale

La radio essaie de ne pas rester uniquement sur ce credo. «Nous ne voulons pas faire du 100% français ou « vieux ». Nous passons aussi des artistes plus actuels, pour que nos auditeurs les découvrent. Passer un bon rap ne nous dérange pas non plus.» Seuls éléments extérieurs, des morceaux choisis de Radio France, comme la météo, les informations nationales, etc.

RPL est installé en gare de Cayeux. Une fois la porte passée, c’est comme un retour en arrière de plusieurs décennies. Ce n’est pas déplaisant, mais un peu nostalgique.

Des posters -souvent dédicacés- de chanteurs aujourd’hui inconnus ou qui ont eu leur heure de gloire ornent les murs.

Pas d’ordinateurs dernier cri, pas de casques sans fil. Non. L’organisation de cette radio reste artisanale. C’est à la fois une marque de fabrique et une nécessité budgétaire.

Car RPL boucle ses comptes grâce aux annonceurs publicitaires et aux cartes de soutien vendues aux auditeurs. «Une heure d’émission coûte entre 100 et 150€, tout compris.» Celle qui marche le mieux? «Comme beaucoup, la tranche matinale, entre 7 et 9 heures!»

Quand on évoque la possibilité de devenir une web radio, ce qui permettrait aux non-locaux de garder une attache avec leur radio de vacances,le constat est simple: «On y pense, c’est vrai. Mais ça a un coût!» sourit doucement Christophe Caron.

Pas de grosse boîte métallique et froide pour passer les chansons, mais des milliers de vieux vinyles (lire ci-dessous), des CD bien sûr, mais aussi des cassettes audio, comme on n’en fait plus.

Les trois salariés font tout. De la gestion d’une émission à l’antenne avec des notes écrites sur une feuille de papier, au lancement des chansons et des coupures publicitaires, toujours locales et faites eux-mêmes, en passant par la paperasse, répondre aux coups de fil des auditeurs…

Les auditeurs du coin de la rue

Et ces derniers le leur rendent bien. «Vous savez, dès qu’on passe quelque chose qui ne plaît pas, ils nous appellent et nous le font savoir! On croise nos auditeurs tous les jours. On en connaît beaucoup. Ce côté relation humaine est très agréable…»

N’étant pas abonné à Médiamétrie, RPL ne connaît pas son nombre d’auditeurs. Mais il n’est pas difficile d’en croiser, comme Martial, 70ans, qui ne cache pas son plaisir. «Il n’y a que cette radio qui propose ce que j’aime. Et puis avec elle, on sait ce qui se passe dans le coin. C’est pas comme les autres radios qui parlent de tout, sauf de ce qui se passe juste à côté de chez nous, de ce qui m’intéresse.» Janine, de Saint-Valery, est elle aussi accro. «C’est simple. Je me lève, j’allume la radio. Je m’occupe dans la maison. La radio tourne toute la journée. C’est un peu mon compagnon dans ma maison vide.»

viaLe Courrier picard – Radio Picardie littoral, la fréquence fière de sa différence – Picardie Maritime – Info locale – Actualités – Votre actualité quotidienne locale, régionale et nationale – Information Picardie, Somme, Oise, Aisne.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :