News

Radio Nova est au centre de toutes les attentions

Radio Nova est au centre de toutes les attentions. Pas tant pour son positionnement musical que pour la fréquence qu’elle représente. Il faut dire que les fréquences FM sont rares et que lorsque l’occasion se présente, les groupes se précipitent. Radio Nova dispose néanmoins d’une bonne couverture du territoire français et a su fidéliser près de 600.000 auditeurs.

Les radios sont dans la bataille

La station FM pourrait ainsi être valorisée entre 5 et 10 millions d’euros, voire davantage si les enchères montent entre les différents repreneurs potentiels. Et ils sont d’ores et déjà nombreux à s’être manifestés pour reprendre la radio fondée en 1981 par Jean-François Bizot (décédé en 2007).

Les grands groupes ont immédiatement manifesté leur intérêt. NRJ Group qui possède déjà NRJ, Nostalgie et Chérie FM s’est dit intéressé. Le groupe NextRadioTV (RMC et BFM) est également prêt à faire une offre.

Deux acteurs de la presse écrite sont également sur les rangs: Libération et Les Inrocks. En dépit de ses difficultés financières, Libération dispose désormais d’un nouvel actionnaire qui a déjà affiché ses ambitions: constituer un pôle média cohérent et multi-support. Pour Patrick Drahi, l’homme d’affaire franco-israélien propriétaire du groupe Altice (SFR, Numéricable, Virgin Mobile…) et désormais actionnaire de Libération, Radio Nova possède une véritable proximité avec le quotidien français classé à gauche.

De l’autre côté, Matthieu Pigasse, propriétaire des Inrocks, revendique le même positionnement avec son magazine Les Inrocks. D’autres acheteurs se sont manifestés. Didier Quillot, ancien patron de Lagardère Active, tenterait de remporter le morceau.

Retrouvez cet article sur La Tribune.fr

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :