News

Radio – NextRadioTV : RMC sauve l’année

Le groupe a versé son premier dividende de son histoire. En Bourse, le titre est délaissé.Dix ans après sa création, le groupe NextRadioTV va verser le premier dividende de son histoire à ses actionnaires. Son PDG, Alain Weill, s’avoue «plus à l’aise» aujourd’hui qu’en mars 2009. Attentif à la rentabilité de ses actifs, sa gestion rigoureuse a protégé les deux piliers du groupe, la radio généraliste RMC et la chaîne de la TNT BFM TV.

Le pôle radio, qui inclut aussi BFM Radio, a dégagé un excédent brut d’exploitation de 17,6 millions d’euros (- 0,2 %) sur 59,1 millions d’euros de chiffre d’affaires (+ 3,5 %). Soit 30 % de marge. Côté télévision, BFM TV a encore réduit sa perte d’exploitation (8,3 millions d’euros contre 11,1 millions en 2008), grâce à un bond de 61 % de son chiffre d’affaires, à 25,1 millions d’euros. «Ces résultats valident notre modèle et dix ans d’activité. Nous proposons des programmes qui correspondent à nos publics, avons externalisé une partie des fonctions organisationnelles et avons une régie commerciale qui s’implique fortement», détaille Alain Weill. Fort de ce modèle, BFM TV devrait atteindre l’équilibre en 2010.

Si l’ensemble du groupe, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 123,8 millions d’euros (+ 1,5 %), a donc plongé dans le rouge en 2009, affichant une perte nette de 6 millions d’euros, c’est surtout à cause des résultats du Groupe 01. Sa restructuration a pesé à hauteur de 6,6 millions d’euros sur les comptes. «Le plus dur est derrière nous, assure Alain Weill. Nous avons profité de l’année dernière pour réorganiser le groupe et fusionner les rédactions print et Web. Cette logique de mutualisation s’est révélée très efficace en fin d’année, après le rachat de Volnay Publications (SVM, SVM Mac PC Expert) : 01 a dégagé un résultat positif sur les quatre derniers mois de l’année 2009.» Ses magazines sont ainsi parés pour la révolution des tablettes multimédias tandis que le téléchargement payant de logiciels et l’affiliation promettent de nouveaux revenus sur le Web, qui génère aujourd’hui un tiers des recettes de 01.

En Bourse, le titre baisse de plus de 2% à 10h30 à 14,40 euros. Les analystes avaient anticipé une perte moins importante, de l’ordre de 2,7 millions d’euros selon le consensus Reuters.

http://www.lefigaro.fr/medias/2010/03/16/04002-20100316ARTFIG00462-nextradiotv-rmc-sauve-l-annee-.php

Radio, BFM TV, audiovisuel, FRANCE, Alain Weill, NEXTRADIOTV, RMC

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :