News

Radio Interval : les bénévoles se font rare

Radio IntervalLes bénévoles sont de plus en plus rare au sein des associations. C’est le cas pour Radio Interval qui emet sur ST CHRISTOL LEZ ALES dans les Cevennes: « C’est édifiant, s’afflige Danièle Giraud, on est toujours à leur recherche, et on a de plus en plus de mal ». La présidente et journaliste salariée de Radio Interval ne demande pas l’impossible. « Si un passionné veut parler de petit train, que la voix passe, je dis « viens » ! C’est le propre de la radio locale. » résumait-elle en parcourant les locaux rétrécis de la jeune station.


Heureusement, sa trentaine d’intervenants volontaires (pour deux salariés) est toujours là. L’effectif qu’elle appelle affectueusement sa « belle équipe » a rempilé sans broncher pour une nouvelle année au service de l’information associative.
Bien que tout le monde ait repris son poste, la rentrée se fait encore attendre dans le petit appartement
de Saint-Christol-lez-Alès.

Ce n’est que début octobre que les auditeurs pourront constater les premiers changements en profondeur. Une grille des programmes repensée pour donner plus de place à l’actualité culturelle. Deux nouvelles correspondantes se partageront le créneau : l’une pour la peinture, l’autre pour la musique. Et c’est dans les mêmes eaux que le site Internet devrait changer de visage et opter pour de nouvelles fonctionnalités.
Au sein d’une station essentiellement tournée vers les préoccupations familiales et un public au minimum trentenaire, la santé et les informations pratiques occupent une place à part. Le premier des huits épisodes d' »Autre son de cloche », qui vient remplacer l’actuel « Passeport pour la santé » le mercredi matin, sera diffusée la semaine prochaine. Plus acerbe, plus polémique, l’émission met les pieds dans le plat d’OGM.
Cette semaine, c’est « Chronique de la vie quotidienne » qui investit les ondes. Neuf modules d’une dizaine de minutes durant lesquels une peur, phobie ou angoisse est présentée puis analysée.
Des projets, la station lozérienne et gardoise en a plein son sac. Nature, santé et identité cévenole devraient normalement constituer le menu de l’année 2010. Comme 2009, en somme.

Radio généraliste, culturelle, libre, elle est membre de la FRANC-LR (Fédération des Radios Associatives Non-Commerciales du Languedoc-Roussillon) et du CNRA et est indépendante de toute autre organisation.

Pub

1 Comment on Radio Interval : les bénévoles se font rare

  1. FRANCOIS GUYOT // 17/07/2010 á 14 h 00 min // Répondre

    Nous récidivons !
    Depuis trois ans , à la même époque, nous organisons une fête WESTERN & COUNTRY. Quoi de plus normal pour nous ?
    New Way
    New Way est un centre équestre un peu particulier : François GUYOT et Coralie BACON , instructeurs western ,initient et perfectionnent tout au long de l’année cette équitation qui nous vient des states : l’équitation western . La centaine de licenciés de ce club partage la même passion : le cheval américain, quarter horses, paint horses, appalosa…Cette équitation « nature », la culture western.
    Dans le milieu Western , le team New Way, François , Coralie , mais aussi des cavaliers du club, notamment Anaïs, sont bien connus et reconnus : pendant plusieurs années ils se distingués sur le podium du championnat de France d’équitation western FFE. Anaïs a été sélectionnée cette année pour les jeux mondiaux à FORT WORTH au Texas. En raison d’un accident quelques jours avant le départ, elle n’a pu y participer.
    Si nous parlions un peu des chevaux aussi, c’est rien de dire qu’ils sont exceptionnels, il suffit de les voir à l’œuvre ; certains d’entre eux sont plusieurs fois champions de France, ne serait ce que Cold Water , jolie jument paint overo, noire et blanche avec des yeux bleus.
    La fête du 24 Juillet
    A partir de 9 heures se déroulera un concours d’équitation avec toutes les disciplines d’équitation western, où vont concourir les cavaliers des deux régions Paca et Languedoc Roussillon. Il est à remarquer des épreuves poneys réservés aux plus jeunes, pour la première fois dans le Gard. Au-delà du décor bien typique, chapeaux, chaps, musique country, tout au long de la journée, ces épreuves serviront de support à la valorisation de l’équitation western : explication des disciplines, des rites, et surtout du travail du cheval !
    Les chevaux de race américaine sont réputés d’un mental exceptionnel : vous le verrez tout au long de la journée à travers leurs démonstrations. On espère qu’en fin d’après midi François, Coralie et des cavaliers du club auront le temps de vous montrer des présentations de chevaux au travail, sans aucun harnachement ! Pour vous montrer, à quel point, cheval et cavalier travaillent en harmonie : c’est ça l’équitation western : le travail sans contraintes !
    Des exposants présentent leurs collections en rapport avec le thème: travail artisanal du cuir, voitures américaines de collection …

    A partir de 21H
    En soirée, on rentre les chevaux dans les boxes et les paddocks , après une douche bien méritée ; des bottes de pailles en cercle devant le barn( écurie américaine, sorte de hangar en bois), un saloon improvisé, un plancher, des tables de chaque coté, deux remorques supportent un orchestre ! dès que la musique commence à grincher, on ne peut pas résister à la line Dance ( il faut dire que certains cavaliers de New Way sont aussi adepte de country et de danse en ligne ).
    Les braises dans les bidons de barbecue commencent à rougir.
    On se croirait dans le grand ouest américain ! à un détail près : une paella géante : convivialité oblige ; on est trop habitué dans notre culture alésienne à ce repas qui marque pour nous la fête ! Alors ce sera le seul écart à notre culture Western !
    Ce repas sera rythmé par la musique Country, avec des accents rockabilly d’ ALAN NASH et ses amis, les COUNTRY RIDERS ( guitare , banjo, pédal steel et batterie…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :