News

Radio France Inter : Didier Adès et Dominique Dambert à la porte

La Direction de Radio France a annoncé vendredi soir le licenciement de Didier Adès et Dominique Dambert, qui présentaient depuis 28 ans l’émission “Rue des Entrepreneurs”, le samedi sur France Inter.

Le groupe public “ne souhaite faire aucun commentaire sur cette mesure de licenciement”, précise le communiqué.

L’émission “Rue des Entrepreneurs” n’est plus diffusée, depuis le 1er mai. France Inter continue cependant de proposer un rendez-vous économique hebdomadaire à la même heure, indique encore le communiqué de Radio France. Intitulé “Carrefour de l’Economie”, ce rendez-vous est désormais présenté par Brigitte Jeanperrin.

Dans un communiqué séparé, les deux journalistes disaient vendredi soir avoir “appris le matin que l’émission préparée et enregistrée prévue à l’antenne le 1er mai ne serait pas diffusée”. Une lettre de licenciement leur a été envoyée “pour faute grave qui fait suite à plusieurs mois de procédure disciplinaire”, expliquent-ils. “A aucun moment, et malgré nos demandes répétées, nous n’avons été reçus par Jean-Luc Hees (PDG de Radio France) ou Philippe Val (directeur de France Inter”, assurent les deux journalistes, qui se disent “choqués” par les méthodes utilisées.

Didier Adès et Dominique Dambert avaient été convoqués le 16 avril dernier en conseil de discipline, à la suite d’une plainte déposée en décembre 2009 par une déléguée syndicale CGC, qui venait d’être affectée à l’équipe de la “Rue des entrepreneurs” comme assistante de l’émission.

Il semblerait que la collaboration entre l’assistante et les deux journalistes ait mal tourné. En témoigne une lettre d’avertissement de la direction expliquant que la nouvelle recrue avait été “désorientée par l’attitude” de Didier Adès et Dominique Dambert. La DRH de Radio France, qui n’avait pas voulu s’étendre sur le sujet, avait seulement laissé entendre dans le Monde, que le duo de la “Rue des entrepreneurs” avait fait preuve d’une certaine “rudesse” à l’encontre de l’assistante. Et qu’il ne s’agissait pas d’un cas isolé.

S’il a dépassé l’âge légal de la retraite (65 ans), Didier Adès pensait profiter de la nouvelle législation qui permet aux salariés de travailler jusqu’à 70 ans, et continuer à présenter l’émission. Or France Inter avait déjà commencé à prospecter en vue d’un remplacement de l’émission.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :