News

Radio France Info : Guillaume Pepy, Yann Queffélec, Remy Martial et Serge Dassault invités mardi matin

France InfoLa radio France Info, accueillera mardi 6 septembre à 8h15 : Guillaume Pépy, Président de la SNCF.
Guillaume Pepy, né le 26 mai 1958 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), est un haut fonctionnaire français.

guillaume pepyIl dirige la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) depuis février 2008. Il est également président d’Eurostar, vice-président du groupe Keolis et siège à l’Alliance Européenne des opérateurs ferroviaire de grande vitesse.

Le chef de l’État l’a nommé à la présidence de l’entreprise publique le 27 février 2008, pour un mandat de cinq ans, lui fixant comme priorités dans sa lettre de mission le développement et la modernisation de l’entreprise et lui demandant de faire en sorte que la SNCF entre tout entière, dans l’ère du développement et de la concurrence.

Serge Dassault, ancien maire de Corbeil-Essonnes sera à l’antenne à 8h45.

Serge DassaultElu maire de Corbeil-Essonnes, ex-bastion communiste, pour la première fois en 1995 après trois échecs successifs, Serge Dassault est prêt à donner beaucoup pour conserver son mandat. Trop, a jugé le Conseil d’Etat. Le 8 juin, le juge administratif suprême invalide sa victoire aux forceps (170 voix d’avance) de 2008. Il est reproché au milliardaire des « dons en argent d’une ampleur significative à destination des habitants de la commune. »
Serge Dassault introduit immédiatement un recours en révision, rejeté le 7 septembre. De nouvelles élections doivent avoir lieu le 27 septembre et l’industriel ne pourra pas se représenter avant un an. La mairie lui échappe donc, la faute aux juges « socialistes », selon lui.

Serge Dassault, né Serge Bloch le 4 avril 1925 à Paris, est un chef d’entreprise et homme politique français, sénateur et ancien maire de Corbeil-Essonnes.

En 2009, selon le magazine Forbes, il est le 90e homme le plus riche du monde avec une fortune estimée à plus de cinq milliards de dollars.

Alors qu’ils s’appelaient Bloch (un nom d’origine juive), ses parents, son frère et lui furent arrêtés par la Gestapo puis internés à Montluc et ensuite à Drancy. Son père, Marcel Dassault, est déporté à Buchenwald en août 1944, pour avoir refusé d’apporter aux nazis son savoir-faire aéronautique. Les Dassault sont sauvés huit mois plus tard par Marcel Paul, membre du Parti communiste, et Albert Baudet.

Serge Dassault suit l’exemple de son père, éditeur en son temps de Jours de France.

Le 8 juillet 2004, il devient président de la Socpresse, groupe de presse publiant Le Figaro, ainsi que les magazines du groupe Express-Roularta, qui ont depuis changé de propriétaire. À ce titre, il devient l’actionnaire principal du Football Club de Nantes jusqu’à l’été 2007, et la relégation du club en Ligue 2; il revend alors le club à l’homme d’affaires franco-polonais Waldemar Kita pour une somme estimée entre 8 et 10 millions d’euros.

– l’invité à 10h15 : Yann Queffélec, écrivain, auteur de Adieu Bugaled Breizh

– l’invité à 11h15 : Remy Martial, porte-parole de l’Uni et Jean Baptiste Prévost, président de l’Unef

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :