News

Radio France : Fleur Pellerin et le CSA pressent Mathieu Gallet 

La culture de l’époque étant au complotisme, il est tentant de déceler, à travers la pression de Fleur Pellerin à Mathieu Gallet, l’exercice d’une autre pression, sur le CSA et ses conseillers…

Mathieu Gallet est victime des travers de l’époque après en avoir été bénéficiaire. Nommé président de Radio France, sous les acclamations de membres du CSA, il devait incarner la jeunesse, le renouveau, la compétence et la modernité. Mr Schrameck, le président du CSA, à souligné en Fevrier 2014 « l’audace et le dynamisme » de celui qui devait donner un énorme coup de jeune sur la vieille et honorable maison Radio France.

L’audiovisuel français en proie aux jugements d’une cour médiatique aussi imprévisible qu’impitoyable. Un jour blancs, Un jour noirs, à base de révélations symboliquement dévastatrices.

Ces derniers jours, le monde de l’audiovisuel est en mode Game of thrones . La culture de l’époque étant au complotisme, il est tentant de déceler, à travers la pression qu’inflige Fleur Pellerin à Mathieu Gallet, l’exercice d’une autre pression, sur le CSA et ses conseillers,

Le réquisitoire dressé par la ministre contre le président de Radio France touche nécessairement, par dommage collatéral, le CSA qui l’a nommé.Quand la ministre de tutelle estime que le projet actuel de l’entreprise est « insuffisant », qu’il « faut rétablir le dialogue social » et « garantir un contexte de totale rigueur et de parfaite exemplarité des dirigeants dans les choix de dépenses qui les concernent directement », le message est aussi adressé au CSA.

Avec cette charge, la ministre ne condamne pas seulement le souverain dans la tourmente, mais aussi ceux qui l’on fait roi et s’apprêtent à en nommer un autre : le président du CSA, Olivier Schrameck, nommé par François Hollande…

http://www.challenges.fr/politique/20150325.CHA4171/fleur-pellerin-contre-mathieu-gallet-menace-sur-le-csa.html

Le climat s’est durci lors d’un comité central d’entreprise (CCE), quand la direction a confirmé l’hypothèse d’un plan de départs volontaires destiné aux seniors, qui concernerait 200 à 300 salariés. Soit une économie de 17 à 24 millions d’euros, sur les 50 millions de réduction budgétaire que l’entreprise veut atteindre en 2019. Une information qui aurait dû rester confidentielle, mais qu’un syndicat a fait fuiter, nourrissant la colère des salariés.

Au ministère de la culture, qui exerce la tutelle sur Radio France, Mme Pellerin rappelle son souci de « respecter les salariés et de tenir compte de leur inquiétude. Je veux conclure ce travail en avril. Mais pour cela, je dois pouvoir me prononcer sur un projet stratégique et financier stable, documenté et incarné.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2015/03/25/radio-france-fleur-pellerin-met-la-pression-sur-mathieu-gallet_4600708_3236.html#wtcq2Y0gUmm11PdR.99

Mathieu Gallet s’est octroyé  les services d’un expert en communication, rémunéré 90 000 euros par an. Il s’agit de Denis Pingaud, ancien d’Euro RSCG qui a fondé sa propre société de communication, Balises, est chargé de gérer l’image de Mathieu Gallet et de l’« accompagner stratégiquement »

A propos du contrat de ce Spin doctor, « Il a été conclu en juin 2014 pour une durée d’une année après avis de la direction des affaires juridiques, en remplacement de deux contrats de conseil de la précédente présidence d’un montant équivalent »…

A noter que DELPHINE ERNOTTE , actuelle DG de Orange et qui postulerait à la présidence de France Télévisions,  à recruter le même communicant DENIS PINGAUD…

Denis Pingaud, le communicant, qui a publié en 2013 un essai sur la communication de François Hollande, L’Homme sans com’»…

Désormais, le temps presse donc pour Mathieu Gallet, sommé d’apporter des solutions concrètes aux problèmes financiers que traverse l’entreprise, ce qu’il a pourtant déjà fait, évoquant le passage en payant des anciens podcasts, l’ouverture à de nouveaux annonceurs publicitaires, la fusion des deux orchestres de Radio France, etc.

Visiblement pas convaincue, Fleur Pellerin, ministre de la Culture qui exerce la tutelle sur Radio France, s’est entretenue dans la matinée avec le PDG « pour lui demander sous 15 jours des propositions précises et fermes » sur la stratégie de l’entreprise et les travaux de la Maison de la Radio. Le retard du chantier est à l’origine de plusieurs autres problèmes, qu’il faut désormais régler « pour que Radio France puisse passer à autre chose », a fait savoir la ministre.

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/tech-medias/medias/0204253006383-radio-france-fleur-pellerin-convoque-mathieu-gallet-1105306.php?ZQKbizvfesvIISyt.99

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :