News

Presstalis NMPP : grève reconduite pour 24 heures

La plupart des quotidiens nationaux empêchés de paraître jeudi par le mouvement de grève lancé par le Syndicat général du livre et de la communication (SGLCE) et le comité inter-CGT pour la seconde journée sont consultables gratuitement sur les sites des journaux.

La grève entamée mardi soir par le syndicat général du Livre et de la communication écrite (SGLCE), majoritaire chez Presstalis (ex-NMPP), principale société chargée de la distribution de la presse, a été reconduite pour 24 heures lors d’une assemblée générale.

Ce mouvement intervient alors qu’une réunion était prévue mercredi soir à Matignon sur le financement de Presstalis, en graves difficultés financières.

Les quotidiens nationaux ne sont pas parus dans les kiosques mercredi matin en raison de ce mouvement, qui a été suivi aussi, mais seulement pour 24 heures, dans les imprimeries.

Le rapport de Bruno Mettling sur la distribution de la presse, remis début avril au Premier ministre, évaluait à 125 millions d’euros le besoin de financement de la société de messageries, menacée de dépôt de bilan.

Le conseil de gérance de Presstalis doit se réunir vendredi.

NMPP était devenu Presstalis en décembre 2009 et avait déménagé du 12è arrondissement à la Porte des Lilas de Paris.

http://www.le-media.fr/presstalis-ex-nmpp-125-millions-deuros-pour-eviter-la-faillite.html

http://www.le-media.fr/nmpp-nouvelles-messageries-de-la-presse-parisienne-appel-a-une-greve-de-24-heures.html

Pub

6 Comments on Presstalis NMPP : grève reconduite pour 24 heures

  1. Quelle honte de faire grève alors que ces messieurs sont des nantis , ne l oubliez pas louise de michel quand on gagne en moyenne 4000 euros par mois pour 30 heures sur 14 mois et que ces salaires viennent de subventions de l etat et qu en plus l entreprise est en faillite . Quel manque de lucidité , car à la fin , à force de trop en vouloir c est tout le système qui va s écrouler . Pour ma part je me leve tous les jours à 6 heure pour faire un métier qui ne me permet plus de vivre comme beaucoup de mes confrères diffuseurs , et nous nous n avons pas la facilité de pouvoir faire grève !! Il y a tant de gens sans travail qui aimeraient travailler même à moins de 4000 euros !! La distribution de la presse est une vrai mafia et si on ne fait pas un grand ménage il n y aura plus de boutiques pour vendre en ville comme c est déja le cas dans de nombreux endroits . En attendant c est nous diffuseurs qui sommes rendus au moyen age ma pauvre louise grace à ces gentils salariés grévistes qui scient la frele branche sur laquelle ils sont assis sans même sans rendre compte .

  2. Il y a grève et grève,en tant que diffuseur de presse, j’aimerais que ces messieurs grévistes, m’expliquent pourquoi les boutiques Relay sont livrées en quotidiens et magazines alors que les pauvres boutiques de quartier qui ont déja beaucoup de mal à survivre en temps ordinaire ne sont pas du tout livrées en quotidiens et en magazines. En quoi la disparition de nos boutiques va t elle profiter aux grévistes ? et nous qu’allons nous devenir ? de futurs clients des resto du coeur ?

  3. ces salariés en faisant cette grève ruinent nos boutiques de presse. Comment pourrons nous payer nos charges sociales, impôts, notre loyer, notre quotidien ? Si cela continue ?
    Nous ouvrons à 6 h30 du matin pour recevoir et trier la presse et nous fermons à 20 h 00 ? ces salariés travaillent-ils autant?
    Non, Bien sûr que non !! pas de syndicats pour nous défendre !!
    Je suis seule à tenir ma boutique et j’enrage quand je vois mon gagne-pain qui est inférieur au smic brisé par ces irresponsables privilégiés

  4. Louise de Michel // 21/12/2010 á 14 h 01 min // Répondre

    Ces « abrutis » ? Comme vous y allez cher Amaury de St Michel, que vous ont-ils donc fait ces salariés qui défendent leur emploi . Avec des raisonnement tel, on ne se demande pas pour qui vous votez ! et heureusement qu’il reste des « abrutis » syndiqués pour défendre leur emploi, on en serait encore au moyen âge avec des gens comme vous . …
    En attendant, puisque vous maitrisez si bien la langue, Lisez le rapport Mettling, page 14 et abstenez vous de propos méprisants et dénigrants. Quant aux diffuseurs qui ne seront pas « Relais H » ils ne vont pas Y gagner avec ce qui se prépare, sauf peut être les Relais H,
    Quel niveau de réflexion !

  5. Amaury de St Michel // 16/12/2010 á 13 h 32 min // Répondre

    Ces abrutis « jusqu’auboutistes » ne craigent vraiment pas de finir de couler la presse quotidienne écrite. Comme ils sont en train de couler les ports Français,de nombreuses entreprises,agrandissent le trou des entreprises publiques (Pas génant,tous les idiots qui paient l’impot sur le revenu « cotiseront »….) pour des privilèges (Pas AVANTAGES ACQUIS)qui ne sont plus de mise par les temps qui adviennent!
    Quand la majorité galère…!
    Quand les « riches » seront pauvres, les « pauvres » seront morts…

  6. Laissez les couler!! Cette poignée d’individus habitués à travailler le mois possible n’a que ce qu’elle mérite. Qu’ils continuent à faire grève tant qu’ils veulent jusqu’à bien scier la frèle branche sur laquelle ils sont assis. En attendant, nous buralistes, ça nous fait moins de travail le matin.
    Inès buraliste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :