News

Politico, le média européen qui ne veut pas d’un million de lecteurs – Arrêt sur images

Politico débarque en Europe ! Le magazine politique américain, qui a bousculé le paysage médiatique des États-Unis lors de sa création en 2007, pose ses valises à Bruxelles au cœur des institutions européennes où il entend rendre la ville – et ses querelles politiques – si passionnantes qu’Hollywood aura bientôt envie d’y tourner des films. Rien que ça. Une arrivée prévue de longue date pour ce média qui tape déjà sur le gouvernement grec et vise, non pas les lecteurs, mais les décideurs les plus importants.

Ça commence bien !

L’anthropologue Paul Jorion est tombé de sa chaise hier en découvrant un article consacré à la Grèce publié sur la version européenne de Politico fraîchement débarqué à Bruxelles. Signé Pierre Briançon – ancien rédacteur en chef de Libé passé ensuite à l’Expansion et Reuters – l’article assure que « le gouvernement Syriza d’extrême-gauche a dilapidé la bonne volonté de ses partenaires européens ».

Tout y passe : « Syriza est nouveau au pouvoir, et ses dirigeants n’ont aucune expérience gouvernementale, le parti « gouverne de la même manière que s’il était en campagne », le ministre de l’économie Yanis Varoufakis préfère donner des interview people plutôt que de travailler, et leurs propositions sont vagues et évasives…

bref, pour Jorion, « des débuts très peu prometteurs pour Politico Brussels [qui entend] nous abreuver du catéchisme d’une religion féroce appelée Troïka. Comme si c’était cela qui manquait ! »

Des débuts surtout surprenants de la part de ce titre lancé le 21 avril et qui s’affiche sur Twitter « la plus grande rédaction impartiale de Bruxelles », comme le rapporte Jean Quatremer.

Le correspondant à Bruxelles de Libération consacre un papier à cette arrivée dans son journal puis en version longue sur son blog.

Et c’est peu dire que le confrère est enthousiaste : « ce débarquement américain sans précédent dans la capitale de l’Union fait frétiller d’aise les institutions communautaires qui y voient là une forme de reconnaissance : enfin, un média…

Abonnez-vous pour lire la su

viaPolitico, le média européen qui ne veut pas d’un million de lecteurs – Arrêt sur images.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :