News

Plus belle la vie : pourquoi Céline et Mélanie se haïssent

Plus que quelques jours avant la soirée spéciale en prime time Plus belle la vie tournée au Maroc… Ce mardi 15 décembre, vous comprendrez pourquoi Céline et Mélanie vont se haïr. Indiscrétions sur les dessous d’un face-à-face sans pitié.plus-belle-la-vieDécouvrez les interviews de Laëtitia Milot et Rebecca Hampton

Laëtitia Milot: « Je la déteste »

Question: Pour ce nouveau prime, Mélanie, votre personnage, s’envole au Maroc. Qu’est-ce qui la pousse à s’éloigner du Mistral?

Laëtitia Milot: C’est l’amour! Après une histoire impossible avec un prêtre, elle a connu Hicham lors d’une soirée au bar du Mistral. Quand il repart à Agadir, elle se rend compte qu’elle est en train de passer à côté de l’homme de sa vie.

Question: Sauf que lui a eu également une histoire avec Céline Frémont (Rebecca Hampton, ndlr). Leur relation va-t-elle en pâtir?

Laëtitia Milot: Mélanie devient très, très jalouse de Céline. Je la déteste même! Au dernier moment, Céline décide de se joindre au voyage que Mélanie, Blanche et Mirta s’organisent au Maroc. Mélanie est alors persuadée que Céline y va pour récupérer Hicham. Cela va créer une rivalité entre elles.

Question: Ce Hicham est le prince des Mille et Une Nuits…

Laëtitia Milot: Au début, tout est beau. Hicham joue l’homme amoureux. En fait, il se rapproche d’elle pour des raisons malsaines. Et comme d’habitude, Mélanie est naïve…

Question: Comment vont-elles se sortir de ce drame romantique?

Laëtitia Milot: Une terrible course-poursuite va s’engager dans le désert. Je n’en dirai pas plus.

Question: Trois semaines de tournage au Maroc… Badri, votre mari, a-t-il lui aussi pu profiter de ce voyage oriental?

Laëtitia Milot: Malheureusement, non. Mais tous les soirs, je l’appelais, je lui envoyais des e-mails, des photos, une de mes passions. Je lui racontais tout.

Question: Entre Rebecca Hampton et vous, laquelle se faisait le plus draguer?

Laëtitia Milot: Franchement, aucune. On a eu droit à des « Eh, la gazelle », un grand classique que les vendeurs lancent à toutes les filles.

Question: Rebecca nous a confié que vous étiez une fille hypersensible. Pourquoi dit-elle cela?

Laëtitia Milot: On a beaucoup parlé toutes les deux. Je lui ai raconté des passages difficiles de ma vie privée. Elle a pu sentir que je n’ai pas eu une vie toute rose.

Question: Et elle, comment la trouvez-vous?

Laëtitia Milot: Elle a beaucoup d’humour, elle est super-cool et pas prise de tête.

Question: Quels souvenirs garderez-vous de ce tournage loin de Marseille?

Laëtitia Milot: Je garde en tête la beauté impressionnante des paysages, la chaleur de Zagora, il faisait 45°C. Mais j’ai aussi attrapé la tourista à cause d’un jus de carotte. C’était atroce! Dès les premiers jours de tournage, j’étais dans un état déplorable.

Question: Pas trop dur le retour dans les studios marseillais de La Belle de mai?

Laëtitia Milot: Ca a été un choc, oui, de passer des dunes au bar du Mistral… Mais j’étais contente de retrouver mon appartement, ma famille, mon chat. La France me manquait.

Question: Vous avez retrouvé votre partenaire Laurent Kerusore. Comment va-t-il depuis son agression?

Laëtitia Milot: Je ne préfère pas en parler. Je peux juste vous dire qu’il est bien soutenu, et par moi en premier lieu.

celine frémont_plus belle la vieRebecca Hampton: « Tout ça à cause d’un mec… »

Question: Comment Céline, votre personnage, arrive-t-elle au Maroc?

Rebecca Hampton: Malgré les apparences, Céline ne part pas en vacances, comme c’est le cas pour Mélanie, Mirta et Blanche.

Question: L’intrigue repose en grande partie sur une rivalité entre Mélanie et Céline autour du personnage de Hicham…

Rebecca Hampton:  Tout ça à cause d’un mec? Non. C’est plus compliqué qu’une simple histoire de jalousie. Vous savez, elles vont vivre tellement de péripéties au Maroc qu’elles reviendront à Marseille plus liées que jamais…

Question: Dans la vie, ce tournage vous a-t-il rapprochées? Vous n’avez pas l’habitude de tourner avec Laëtitia notamment…

Rebecca Hampton: Je pense, oui. Depuis cette expérience nous avons plein de souvenirs communs. Et puis, on a appris à se connaître. J’étais déjà une inconditionnelle de Cécilia Hornus (Blanche, ndlr), j’ai découvert l’humour de Sylvie Flepp (Mirta, ndlr). Concernant Laëtitia, elle m’a bluffée. C’est une jeune femme qui travaille énormément et qui est hypersensible.

Question: Elle fait la couverture de tous les magazines. Pas trop jalouse de son succès?

Rebecca Hampton: Non. Elle est juste magnifique.

Question: Quels seront les ingrédients principaux de cette intrigue marocaine?

Rebecca Hampton: Toute la palette des émotions sera exploitée dans ces quatre épisodes qui seront diffusés l’un à la suite de l’autre. Ce que je peux dire, c’est que le paysage constituera un personnage à part entière.

Question: Pourquoi?

Rebecca Hampton: La première journée, j’ai été déboussolée. Le soleil se levait sur un désert de pierres sans aucun horizon. C’était magnifique. Je connaissais déjà le Maroc pour y avoir fait un circuit en 1994, mais cette fois, c’était très différent.

Question: La production a été soutenue financièrement par l’office du tourisme du Maroc, ne risque-t-on pas de tomber dans la carte postale?

Rebecca Hampton: Non. On n’a pas fait une pub pour le tourisme au Maroc. Et puis on a toutes tourné ni très maquillées ni très coiffées…

Question: Ouarzazate, Zagora, Agadir… Quel est l’endroit le plus féérique que vous ayez visité au cours de ce tournage?

Rebecca Hampton: Ouarzazate et Zagora. Pour les lumières, les espaces, les sons, les tournages de nuit également sous un ciel magnifiquement étoilé.

Question: Quel conseil donnerez-vous à nos lecteurs au sujet de cet épisode hors série?

Rebecca Hampton: Cuisinez un couscous ou un tajine au dîner et préparez-vous à partir en voyage avec nous. Ca va être une soirée exceptionnelle.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :