News

Philips permet de surfer sur Internet à la vitesse de la lumière

Le leader mondial de l’éclairage mise sur une technologie qui utilise un faisceau lumineux pour transmettre des données en haut débit et sans fil.

Bientôt plus besoin de trouver une connexion Wi-Fi pour surfer sur Internet. Dans tout lieu équipé de LED, une invention de Philips permettra d’utiliser ces ampoules comme relais pour transmettre des images, du texte ou des vidéos. «Le LED s’allume et s’éteint très rapidement pour former un signal imperceptible par l’œil humain, mais qui peut être détecté par la caméra d’un smartphone ou par une tablette», explique Gerben van der Lugt, directeur de la stratégie pour la division professionnelle de Philips Lightning.

Le leader mondial de l’éclairage cible avant tout les magasins avec son invention qu’elle présentera cette semaine lors du salon Eurohop aux acteurs de la grande distribution. «Après avoir téléchargé une application du distributeur, les clients peuvent recevoir des conseils, des recettes et des bons de réduction en fonction du rayon où ils se trouvent où être dirigés vers le produit recherché», détaille le responsable.

Équiper les lieux publics dès 2015

Les distributeurs travaillent déjà sur ce genre de services, qui permettent de se différencier, y compris des sites Internet. Mais ils utilisent le réseau Wi-Fi (qui utilise le spectre électromagnétique et non le spectre optique), dont la qualité laisse parfois à désirer et qui est coûteux à installer. La «communication visuelle par la lumière» est en revanche quasi-instantanée et fonctionne avec un simple logiciel et les LED existants.

D’autres industriels et start-ups, comme le français Oledcomm, travaillent sur cette technologie, aussi connue sous le nom de Li-Fi (pour Light Fidelity), car les applications sont multiples: l’absence d’interférences permet de l’utiliser dans l’avion ou encore dans le milieu médical. Mais Philips, qui investit 7% de son chiffre d’affaires dans la recherche, compte prendre une longueur d’avance et met en avant sa solution globale. Ses ventes de LED explosent: ces ampoules ont représenté un tiers des ventes en 2013, contre un quart seulement un an auparavant.

Un musée à Leyden (Pays-Bas) est le premier à tester la nouvelle technologie et propose des informations sur les œuvres dès que le visiteur s’arrête devant. L’industriel neerlandais espère équiper les premiers lieux publics dès 2015.

viaPhilips permet de surfer sur Internet à la vitesse de la lumière.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :