News

Philippe Val officiellement aux commandes de France Inter jeudi 18 juin 2009

france-interEn dépit de ses nombreux démentis, Philippe Val prendra officiellement  les commandes de France Inter, en remplacement de Frédéric Schlessinger.


philippe-valCette décision constitue la première pièce maîtresse du plan mis en place par Jean-Luc Hees, premier président de l’audiovisuel public nommé par Nicolas Sarkozy.

Frédéric Schlessinger ne quitte pas la Maison ronde immédiatement. « Il peut rester conseiller de Jean-Luc Hees autant qu’il le souhaite, le temps de trouver un nouveau projet professionnel », indique-t-on à la direction de Radio France. Hees est, en effet, soucieux de traiter Schlessinger bien mieux qu’il ne fut traité lui-même par Jean-Paul Cluzel quand, en 2004, il fut remercié de France Inter.


Sans véritable expérience du média radio, Philippe Val, autodidacte et touche-à-tout, arrive à la tête d’une station qu’il n’est pas toujours aisé de piloter. À 57 ans, il parvient à un tournant de sa vie professionnelle entamée dans les années 1970 comme baladin, de cabaret en cabaret dans un répertoire de chansons à texte inspiré de Ferré et Brassens. Le duo comique qu’il forme, à cette époque, avec Patrick Font écume les cabarets parisiens et les petites salles de la France profonde, jusqu’à ce qu’en 1996, une affaire de moeurs envoie Patrick Font derrière les barreaux. Val découvre alors que son partenaire avait des penchants pour les mineurs. Leur amitié sombre avec ces révélations.

Du chant à Charlie Hebdo

Dès 1992, Val fait son apparition parmi les chroniqueurs de France Inter, dans l’émission Synergies animée par Jean-Luc Hees. C’est également au cours de l’année 1992 qu’il refonde, avec Cabu, la revue satirique Charlie Hebdo . À la mort de Gébé, en 2004, il assume la direction de la rédaction et publie chaque semaine un « coup de gueule ». Il poursuit tout au long de ses années sa collaboration avec France Inter. On le retrouve ainsi dans les émissions d’Albert Algoud, puis de Frédéric Bonnaud. Il participe à l’émission de José Arthur, Inoxydable, en 2006, avant d’écrire une chronique hebdomadaire dans la matinale d’Inter à la rentrée de septembre 2007. Il essaime dans les médias en apparaissant régulièrement sur i-Télé, dans l’émission N’ayons pas peur des mots .

Ses activités d’homme de médias se combinent sporadiquement avec son goût pour la chanson. Il publie plusieurs albums entre 1996 et 2000. Il aurait ainsi aidé Carla Bruni à accoucher de son premier album paru chez Naïve. Pour certains, la first lady est le trait d’union qui le relie à Nicolas Sarkozy et expliquerait son ascension rapide, notamment depuis l’affaire Siné . Une thèse que Jean-Luc Hees réfute avec la dernière énergie : si Val devient le patron d’Inter, c’est uniquement parce que le nouveau patron de Radio France veut s’entourer de gens de confiance pour une aventure qui, dans le meilleur des cas, durera cinq ans.

logo-lemediaAvec http://www.le-media.fr, mettez vos communiqués de presse en ligne gratuitement et présentez aux internautes l’actualité de votre radio, télévision, association, fédération, syndicat, web tv, web radio, journal…
Vous multiplierez ainsi les contacts et développerez vos relations commerciales, sociales et personnelles.

Inscrivez-vous gratuitement et devenez membre Inscription.


Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :