News

Nous avons la très grande tristesse de vous faire part du décès de Madame Jacqueline Baudrier, survenu le jeudi 2 avril 2009.

<br />

Après des débuts professionnels à Radio Guadeloupe en 1948, Jacqueline Baudrier est entrée au journal parlé de la RTF à Paris où elle devient, en 1950, la première femme chroniqueur politique. En 1960, elle est la première femme nommée rédacteur en chef du journal parlé et, en 1969, la première femme directeur de l’information de la 2ème chaine couleur de télévision où elle crée « 24 heures sur la 2 ».

Après l’éclatement de l’ORTF en 1974, elle devient, le 1er janvier 1975, la première femme présidente de Radio France, mandat qui sera renouvelé à deux reprises et qu’elle exercera jusqu’en juillet 1981, durant six années et demie.

Sous son impulsion, France Inter gagne 2,25 millions d’auditeurs, France Culture s’installe au Festival d’Avignon, les formations musicales de Radio France multiplient les tournées internationales. C’est également sous son impulsion que la dernière réunion du conseil d’administration de Radio France qu’elle préside adopte, après les expériences de Fréquence Nord, Radio Mayenne et Melun FM, un premier plan de développement pour les radios locales.

Jacqueline Baudrier est ensuite nommée Ambassadeur de France auprès de l’UNESCO, fonction qu’elle occupe jusqu’en 1985. En 1986, elle est nommée membre de la CNCL pour une durée de trois ans.

Jacqueline Baudrier a reçu de nombreux prix au rang desquels le Prix Maurice Bourdet en 1960, le Prix international Ondas en 1969 pour son émission « Inter sans frontières », le Prix Unda en 1972 et le Prix de la Fondation Louise Weiss en 1997. Elle était Commandeur de la Légion d’Honneur, et avait également reçu de nombreuses distinctions étrangères.

Jacqueline Baudrier laissera l’image d’une grande dame de l’audiovisuel français qui conjuguait professionnalisme, élégance et distinction.

Les obsèques de Jacqueline Baudrier seront célébrées le mercredi 8 avril 2009, à 10h30, en l’église Notre Dame d’Auteuil, 4 rue Corot, à Paris, dans le 16ème arrondissement.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :