News

NextRadioTV (RMC, BFM, BFMTV…) a dénoncé mercredi les choix du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA)

rmcSelon l’AFP, le groupe NextRadioTV (RMC, BFM, BFMTV…) a dénoncé mercredi les choix du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) sur l’attribution de fréquences pour la future radio numérique terrestre, s’estimant « discriminé », et demande au CSA de réexaminer son dossier.

« C’est avec stupéfaction que NextRadioTV a constaté que, si RMC et BFM disposaient chacune d’une fréquence, conformément à ce qui est prévu dans la loi, le CSA a repoussé les nouveaux projets de radio numérique du groupe: RMC Sport et BFM Bourse », écrit le groupe dans un communiqué.

 La décision du CSA est « incompréhensible et discriminatoire car dans le même temps, les groupes Bertelsmann et Lagardère Active, qui possèdent déjà trois réseaux couvrant tout le territoire, et TF1, se voient attribuer chacun une fréquence », poursuit-il.

Le CSA a accordé mardi des autorisations d’émettre en numérique à 160 radios à Paris, Marseille et Nice. Les radios disposant déjà d’une fréquence FM étaient prioritaires mais pour les nouveaux programmes, il a retenu notamment trois radios: LCI Radio (groupe TF1), RTL L’Equipe (Bertelsmann) et Europe 1 Sport (Lagardère).

« Ces trois radios sont de fait des armes de guerre pour affaiblir RMC et BFM », juge le groupe dirigé par Alain Weill, selon lequel « RMC doit disposer d’une radio sport » au même titre que les autres radios généralistes.

Au nom du « pluralisme » de l’information, il demande à la haute autorité audiovisuelle de réexaminer sa présélection « qui porte en elle des effets dévastateurs pour l’équilibre du paysage radiophonique en France ».

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :