News

NextRadioTV rachéte la chaine Cap 24

Le tribunal de commerce de Paris a tranché. Cap 24, la chaîne francilienne, a été attribuée au groupe NextRadio TV détenu à 36,3 % par Alain Weill. Le groupe de médias va s’appuyer sur Cap 24 pour lancer une chaîne d’information financière.

Après avoir tenté sans succès de se lancer dans la presse écrite spécialisée sur les technologies (NextRadioTV a arrêté la publication de SVM et de PC Expert), le Groupe d’Alain Weill tente un nouveau pari : lancer une chaîne d’information financière. Déjà propriétaire de BFM TV et BFM Radio, le groupe de médias vient d’acquérir Cap 24 la chaîne francilienne présente sur le câble, l’ADSL et la TNT.

Pour prendre le contrôle de cette chaîne détenue par Bernard Krief Consulting, NextRadio TV a dû débourser 1,5 million d’euros (deux fois plus que ce que Bolloré était prêt à débourser) pour éponger les dettes de cette entreprise en faillite. De plus, Alain Weill s’est engagé à reprendre 12 des 15 salariés (principalement des techniciens) qui, eux, auraient préféré faire partie du projet de la chaîne Art de vivre et développement durable de Vincent Bolloré.

Le but de cette opération est de permettre à Alain Weill de transformer Cap 24 en une « CNBC à la française ». Elle sera baptisée CBFM et sera selon son directeur, « la première chaîne d’information financière française et francophone ». Son lancement est prévu pour le 12 novembre 2010, sur l’ADSL, le câble et la fréquence d’Ile-de-France de la TNT occupée par Cap 24.

CBFM sera diffusée 18 heures par jour et proposera 3 heures de programmes locaux afin de répondre au cahier des charges de Cap 24. Pour le reste des contenus, le groupe s’appuiera sur les programmes de BFM Radio. Afin d’optimiser les ressources et de baisser les coûts de production, un studio de télévision sera installé dans les locaux de la radio. En outre, les équipes du journal La Tribune détenu à 20 % par Alain Weill devrait aussi prêter main forte à ce projet. D’ailleurs, il ambitionne « que CBFM soit à l’équilibre dès la première année d’exploitation. »

On ne peut souhaiter que bonne chance à un projet aussi ambitieux, CNBC n’est autre que le leader mondial de l’information financière et diffuse ses programmes dans 340 millions de foyers. CBFM a du chemin à parcourir

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :