News

Nadine Morano : « une attaque en règle contre les journalistes »

Le SNJ-CGT a qualifié mercredi « d’attaque en règle » contre les journalistes les propos tenus mardi soir par la secrétaire d’Etat à la Famille, Nadine Morano, à l’encontre du site d’information Médiapart sur l’affaire Bettencourt.
Invitée du 19/20 de France 3, Nadine Morano s’est indignée de l’affaire Bettencourt dans laquelle est empêtré son collègue Eric Woerth, estimant qu’on avait « dépassé les bornes » et qualifiant Médiapart de « site de ragots, de déclarations anonymes ».

Pour le Syndicat national des journalistes (SNJ)-CGT, il s’agit d’une « véritable attaque en règle contre la profession ».

« Au-delà de sa haine pour les journalistes faisant leur métier d’investigation et ne se contentant pas de relayer la communication gouvernementale ou sarkoziste, comment une ministre peut-elle mentir à ce point? », s’interroge le syndicat dans un communiqué.

« Oui Mediapart est un site d’information ; oui ses journalistes sont titulaires de la carte d’identité des journalistes professionnels ; oui ils ont vérifié leurs sources, recoupé les propos tenus par l’ex-comptable de Lilianne Bettencourt en se basant sur les livres de compte, comme le précisait dans le reportage qui précédait l’interview le journaliste de Médiapart Fabrice Lhomme », poursuit le syndicat.

« La profession n’a pas besoin que la ministre d’un gouvernement et d’un président de la République aux abois, emmêlés dans les affaires de fric roi, vienne nous donner des leçons », conclut-il.

Pub

1 Comment on Nadine Morano : « une attaque en règle contre les journalistes »

  1. onestdesbleus // 10/07/2010 á 16 h 33 min // Répondre

    Nicolas Sarkozy,la « droite classique » et l’adieu à la démocratie

    L’hystérie gouvernementale,le tombereau d’injures et d’insultes émanant de « personnalités de la droite classique »,les violentes charges verbales menées contre la presse indépendante,la presse encore libre de ce pays en disent long sur ce que ces politicards pensent de la démocratie,des contre-pouvoirs,de la liberté d’expression.Ils s’enlisent dans le déni,le refus de l’évidence,la négation de l’information scrupuleusement vérifiée et recoupée par des témoignages et des preuves matérielles(qui viennent en partie d’être saisies par la police semble-t-il).Il ne leur reste plus que la faillite,l’invective et l’agression verbale,en lieu et place de l’éthique de la responsabilité,de la bonne gestion économique et du respect de la démocratie.Selon Mme Morano(qui est à 100%!),M.Raoult(toujours à fond,que l’on se souvienne de son fameux et significatif « Clichy la honte »)ou M.Bertrand(l’ami des journalistes comme en témoignait un reporter du Courrier Picard qui s’est fait littéralement humilier à la TV)si les médias font leur travail,sans être aux ordres alors il faut supprimer les médias.Bertolt Brecht expliquait également ceci: « Puisque le peuple vote contre le gouvernement,il faut dissoudre le peuple ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :