News

Mouvement de grève de mercredi 08H00 à jeudi 08H00 pour les services de l’AFP en France

Les services de l’AFP sur la France seront fortement perturbés de mercredi 08H00 à jeudi 08H00 en raison d’un mouvement de grève de 24 heures.

Une grève de 24 heures à l’Agence France-Presse, à partir de mercredi 08H00, a été votée mardi soir à l’appel de l’intersyndicale pour protester contre des projets de réorganisation rédactionnelle concernant l’Hexagone et le continent africain.

L’appel à la grève de 24 heures concerne le personnel travaillant en France et celui expatrié en Afrique.

Il a été lancé par les syndicats CGT, CFDT, FO, SNJ, SUD et CFE/CGC qui dénoncent deux projets présentés par la direction de l’AFP.

L’intersyndicale exige que la direction retire « son projet de Région France », qui prévoit notamment de supprimer un niveau de hiérarchie dans les bureaux régionaux.

Les organisations syndicales demandent aussi l’abandon du projet visant à transférer à Johannesburg une partie de la couverture de l’Afrique.

Elles estiment que ces réorganisations visent essentiellement à faire des économies en supprimant des emplois, ce que la direction dément.

Lors d’une assemblée générale qui s’est tenue lundi, « les plus de 150 participants ont tous approuvé cet appel à la grève, sauf un, qui a voté contre », ont indiqué les syndicats dans un communiqué.

« De plus, un vote consultatif par mail a été organisé » : sur 279 votants, le scrutin a réuni « 240 voix pour la grève, 35 contre, 4 abstentions », ont-ils ajouté.

Selon la direction, quelque 1.125 salariés au total étaient appelés à se prononcer. L’agence compte 2.260 collaborateurs dans le monde.

Mardi, dans un communiqué, la direction a réaffirmé qu’aucun de ces deux projets, en France et en Afrique, n’était finalisé, soulignant qu’il y aurait « bien un document retravaillé avec de nouvelles propositions dans le cadre d’un projet de Région France ».

« La région Afrique mérite une réflexion approfondie. La concertation va se poursuivre, rien n’a été décidé », a-t-elle ajouté.

Un arrêt de travail de 17H00 à minuit avait déjà été observé le 31 janvier pour les mêmes motifs.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :