News

Mercato radio-télé

La saison s’achève doucement, les programmes d’été attendent sagement leur tour, mais le mercato des animateurs, chroniqueurs et autres journalistes est déjà lancé depuis plusieurs semaines, radios et chaînes télé s’activant pour poser les bases des grilles de rentrée.

Du côté de France Télévisions

Jusqu’à présent, le groupe public a surtout fait parler de lui pour la fin d’émissions ou de chroniques. Les émissions de Franz-Olivier Giesbert et Guillaume Durand – “Semaine critique” et “Face aux Français” – disparaissent ainsi en raison d’une audience jugée “vieillissante”. Les deux journalistes pourraient cependant se “recaser” sur une des cinq chaînes du groupe. Un traitement similaire a été réservé à “Vie privée, vie publique” de Mireille Dumas (France 3), qui sera remplacé le vendredi soir par un talk show animé par le journaliste et producteur Cyril Viguier.

Mais les départs les plus commentés ont été ceux d’Eric Naulleau et Eric Zemmour, chroniqueurs vedettes d’ »On n’est pas couché », l’émission de Laurent Ruquier (France 2). L’animateur, qui a expliqué vouloir donner “un souffle nouveau” à son émission, a trouvé leurs remplaçants: les journalistes Audrey Pulvar (France Inter) et Natacha Polony (Le Figaro), ainsi que l’humoriste Nicolas Bedos, dont les interventions faisaient mouche dans “Semaine critique”. Il devrait reprendre la case humour de l’émission à la place de Jonathan Lambert.

Quant au duo Naulleau-Zemmour, il devrait se reformer sur Paris Première

Enfin, la journaliste Elizabeth Tchoungui, encore peu connu du grand public même si elle anime “Les Maternelles” (France 5), va changer de dimension en prenant en charge le magazine culturel hebdomadaire de deuxième partie de soirée sur France 2.

Concernant les chaînes privées

Sur M6, Guy Lagache, le présentateur de “Capital” depuis huit ans, s’en va diriger les programmes et l’information de Direct 8.

A Canal+, Ali Baddou, le chroniqueur le plus en vue du “Grand Journal” de Michel Denisot, est promu puisqu’il va désormais s’occuper de l’émission de la mi-journée, en lieu et place de Bruce Toussaint, parti à Europe 1.

Et les radios?

Fidèle onze ans durant à France Inter avec “Le fou du roi”, Stéphane Bern rejoint RTL où il animera, également à la mi-journée, une quotidienne, entouré de chroniqueurs.

RTL toujours met fin, en revanche, à sa collaboration avec Harry Roselmack (“Le journal inattendu”), celui-ci préférant se consacrer à ses magazines sur TF1, tandis que le controversé Robert Ménard, qui disposait d’une chronique le samedi, est écarté en raison d’une “refonte” des matinales du week-end ainsi qu’à cause de “certaines de ses prises de position”.

A Europe 1, où la grille avait déjà été singulièrement bousculée avec les départs en milieu de saison des stars « (landmark). Marc-Olivier Fogiel “:/fiche-repere/marc-olivier-fogiel(matin) et Nicolas Demorand (soir), la grande nouveauté s’appelle Bruce Toussaint. Après 17 ans sur Canal+, le journaliste va animer la très stratégique tranche d’information du matin. Il sera notamment accompagné de Nikos Aliagas, qui quitte la matinale de NRJ pour prendre en mains une interview avec des personnalités des arts et du spectacle. Côté jeux enfin, Europe 1 supprime les émissions de Nagui (”Décrochez le soleil ») et de Laurent Baffie (“C’est quoi ce bordel ?”). La station compte cependant proposer une “autre forme de collaboration” à Laurent Baffie.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :