News

Les résultats d’un sondage international au cœur des relations entre journalistes et RP

Les résultats de la plus grande étude internationale réalisée jusqu’à aujourd’hui et qui s’est intéressée de près à la relation ‘Je t’aime moi non plus’ entre attaché(e)s de presse et journalistes en France mais aussi en Allemagne, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis a dévoilé un certain nombre de statistiques surprenants concernant les relations publiques et l’industrie des médias.

10 Yetis Relations Publiques a mené l’enquête, dont l’intégralité de ses résultats peuvent être consultés dans son livre blanc «  The Likes, loathes and loves of Journalists » avec les résultats suivants en haut d’affiche :

91% des medias nationaux allemands et 82% des medias nationaux anglais utilisent Wikipedia pour faire des recherches sur leurs articles.

87% des journalistes américains doivent seulement écrire trois articles, ou moins, par jour (51% d’entre eux déclarant que leur masse de travail est leur plus gros facteur de stress dans la journée).

Les journalistes anglais sont ceux qui travaillent le plus, avec un quart d’entre eux qui doivent écrire sept (ou plus) articles par jour.

15% des journalistes en France, en Allemagne ainsi qu’aux Etats-Unis utilisent Facebook pour trouver des informations sur des entreprises.

75% des journalistes anglais utilisent Twitter pour trouver des idées d’article.

Plus de 80% des journalistes qui travaillent pour les medias allemands n’utilisent pas Twitter pour trouver des idées d’article, avec la grande majorité d’entre déclarant se méfier de la véracité des informations sur ce réseau social.

28% des journalistes américains ont déclaré que promouvoir leurs articles ainsi qu’inciter les lecteurs à commenter leurs articles était le facteur le plus stressant auquel ils devaient faire face.

Au moins 20% des journalistes anglais, allemands et américains ont déclaré que le ‘harcèlement’ des attaché(e)s de presse était leur plus gros facteur de stress dans leur journée de travail.

45% des commentaires faits par les journalistes anglais et américains en réponse à leur plus gros facteur de stress étaient liés aux attachées de presse ainsi qu’aux responsables SEO les appelant pour demander l’ajout de lien internet dans leurs articles en ligne.

Seuls les journalistes basés en Allemagne pensent que les attaché(e)s de presse se sont amélioré(e)s dans leur façon d’approcher les journalistes avec le bon type de sujets, depuis ces 12 derniers mois.

Au total, plus de 2,600 journalistes à travers la France, le Royaume Uni, les Etats-Unis et l’Allemagne ont pris part au sondage effectué entre le 10 et le 22 Janvier 2013. La large majorité des journalistes qui ont pris part à cette étude travaillent pour les plus grands médias de chaque pays respectif.

 

De part son contexte international, 10 Yetis Relations Publiques a voulu entreprendre ces recherches pour mieux comprendre comment ils pouvaient améliorer leurs stratégies de communication dans chacun des points énoncés.

De leur façon de rechercher des articles en passant part leur plus gros facteur de stress pendant leur journée de travail ou encore le type de ressources qu’ils utilisent pour rechercher des informations pour leurs articles, 10 Yetis Relations Publiques a posé les 11 mêmes questions à tous les journalistes de chaque pays.

Andy Barr, Directeur de l’agence 10 Yetis Relations Publiques a commenté les résultats de l’étude:

“ Nous avons eu des résultats assez surprenants, avec 91% des medias nationaux allemands qui ont admis utiliser Wikipedia pour faire des recherches pour leurs articles mais aussi le fait que 45% des journalistes du Royaume-Uni et des Etats-Unis ont commenté le fait que les attaché(s) de presse ainsi que les responsables SEO les appellent souvent pour leur demander d’ajouter des liens internet dans leurs articles en ligne. Ils ont d’ailleurs cité cela comme un ‘ harcèlement’ proéminent dans leur journée de travail. »

 

Il continue :

“Je pense que c’est la plus grosse recherche de ce genre qui a été faites jusqu’à aujourd’hui. Nous avons voulu nous y intéresser de plus près pour améliorer nos méthodes de travail  étant donné que nous représentons des clients dans chacun de ces pays. »

L’intégralité des resultats de l’étude peut être téléchargée en se rendant sur le lien suivant :

www.10Yetis.co.uk/Global-Journalist-Research

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :