News

Les radios associatives défendent leur projet numérique à Nantes

Les radios libres ou associatives tiennent leur congrès à Nantes, elles défendent leur projet de radio numérique
Le gouvernement repousse sans cesse la décision de lancer la radio numérique terrestre. Comme pour la télé, ce procédé de diffusion permet d’augmenter le nombre de stations diffusées dans une même région.

Et ce sont les radios associatives qui prennent l’initiative de lancer en réel une diffusion numérique de leurs programmes. Plusieurs radios nantaises se sont associées pour fonder le Gram, (Groupement des radios associatives de la métropole nantaise). Et installer un émetteur commun. Profitant du congrés des radios associatives quio se tient à Nantes, elles inaugurent cet émetteur en présence de Rachid Arab, l’un des « sages » du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, (le CSA).

Si l’idée de la radio numérique est dans l’air depuis un moment, sa mise en pratique fait l’objet de reports successifs sous la pression des radios commerciales nationales qui redoutent l’arrivée de nouveaux concurrents.

Pour Nantes et la région, où la bande de fréquence FM des émetteurs analogiques est saturée, la radio numérique permettrait de diffuser un tiers de radios supplémentaires.

Le Gram réunit Alternantes, EuradioNantes, Fidélité, Jet FM, Prun’ et Sun. L’émetteur numérique expérimental diffusera leurs programmes jusqu’au milieu de l’été, avec en plus la participation de LCI radio qui se dit ravie de participer à cette démonstation.

Pour les écouter, c’est un peu compliqué, il faut se munir d’un récepteur numérique lui aussi, rare et cher en ce moment sur le marché…

Voir la vidéo :
http://info.francetelevisions.fr/video-info/index-fr.php?id-video=000128344_CAPP_LaRadioNumriqueTerrestreNantes_260520101148_F3

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :