News

Les Radiophonies : huit pièces radiophoniques

Le directeur de la Maison de la Poésie, Claude Guerre, désormais directeur artistique du festival Les Radiophonies, et l’association Les Radiophonies ont le plaisir de vous inviter à la neuvième édition du festival d’art et de théâtre radiophoniques à La Maison de la poésie à Paris.
 Les Radiophonies, les 24, 25 et 26 septembre 2010, présidé cette année par Daniel Deshays.

Pendant trois jours, le festival réunit dans les conditions du spectacle vivant quinze fictions dramatiques dont trois docufictions, sept histoires longues et cinq histoires courtes et, parmi les 11/13, « ces îles au trésor », selon le mot de Jean Larriaga, huit pièces radiophoniques, dont sept fictions et un documentaire.

À la soirée d’ouverture du 24 septembre 2010, 18 h 30, Daniel Deshays présentera une sélection de pièces radiophoniques de son choix : « Écouter l’inframince ». Six rencontres avec auteurs, comédiens, producteurs et réalisateurs ponctueront les écoutes et proposeront la mise en débat des œuvres sélectionnées. Le dimanche à 20 heures, Daniel Deshays remettra les six distinctions : Prix du Texte, de la Réalisation, de l’Interprétation féminine, de l’Interprétation masculine, Prix «Coup de cœur» et Prix de l’Histoire courte.

La poésie, c’est l’art radiophonique dans tous les sens.
La Maison de la Poésie accueille le festival des Radiophonies. Il y a là une profonde et historique logique. On fête cette année le centième anniversaire de la naissance de Pierre Schaeffer. Quand il fonda la radio nationale dans la Résistance, puis le Studio d’essai qui allait devenir le Club d’essai, Pierre Schaeffer confiait l’art radiophonique aux poètes. Paul Gilson, Jean Tardieu, Georges-Emmanuel Clancier, François Billetdoux, Frédéric-Jacques Temple, Jean Amrouche ont dirigé la radio ou mené dans celle-ci une action importante. Le dernier en date fut André Velter à qui Alain Trutat confia vingt ans la tâche de faire vivre la poésie à l’antenne de France Culture. Voilà pour l’histoire.

Quant à la logique profonde, vous allez la deviner en participant activement à ce festival. Pour cette édition nouvelle, nous vous offrons des œuvres belles, longues et courtes, fictions, documentaires-fiction… Nous agrandirons encore la saison prochaine le champ programmatique de ces réjouissances pour l’oreille. Oui, l’art radiophonique a beaucoup à voir (et à entendre) avec la poésie.

Claude Guerre, directeur de la Maison de la Poésie et directeur artistique des Radiophonies

Lieu : Maison de la poésie à Paris

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :