News

Les gouvernements européens présentent une vision numérique de la radiodiffusion à l’Assemblée générale de WorldDAB

  • Plus de 200 participants se sont réunis à Vienne pour l’Assemblée générale du WorldDAB
  • Des représentants politiques, de la Commission européenne ou des régulateurs ont échangé sur l’avenir de la radio
  • Les radiodiffuseurs ont partagé leurs études d’audiences et les possibilités commerciales offertes

10 novembre 2016, Vienne (Autriche) : des représentants de ministères, de radiodiffuseurs, de régulateurs et des fournisseurs de technologies se sont retrouvés aujourd’hui à Vienne pour partager leur vision de l’avenir de la radio numérique. Des représentants politiques et réglementaires de l’Allemagne, de la France, de la Norvège, du Royaume-Uni et de la Slovaquie ont été rejoints par la Commission européenne pour discuter de l’avenir de la radio numérique et de l’adoption du DAB sur les principaux marchés.

Dans les prochains mois qui vont amener à la transition de la radiodiffusion au tout numérique en Norvège, la technologie DAB s’est imposée comme la plate-forme principale de la radiodiffusion numérique pour l’Europe et l’Australie, 56% des citoyens européens pouvant désormais bénéficier des services de radiodiffusion en DAB.

Pour Patrick Hannon, président du WorldDAB « Le DAB continue de progresser et aujourd’hui, nous avons entendu très clairement l’engagement de gouvernements pour leur pays. Un nombre croissant de voix appelle à un soutien plus actif de la Commission européenne, pour que les récepteurs radio soient tenus d’intégrer à la fois un récepteur FM et un récepteur numérique. Une telle mesure profiterait à la fois aux pays qui diffusent la radio numérique terrestre et à ceux qui l’envisagent ou qui sont en cours de déploiement. »

Pour les participant notamment de la session d’ouverture, l’avenir de la radiodiffusion est numérique et la collaboration une nécessité. Pour certains pays, dont l’Allemagne, l’Angleterre ou la Suisse, la transition vers la radiodiffusion numérique n’est qu’une question de temps.

Pour Patrice Gélinet, membre du conseil, CSA, France «D’autres appels à candidatures auront lieu dans les mois et années à venir, selon le calendrier établi par le conseil, qui prévoit que d’ici à 2023, la totalité de la population française pourra recevoir la RNT. Les facteurs de succès du DAB chez nos voisins démontrent l’appétence  des industriels et des auditeurs pour la radio diffusion numérique. Au-delà des avantages connus de la technologie, la diversité, la pluralité et l’engagement des acteurs du monde radiophonique démontrent que le DAB fait parti intégrante du futur de la radio en Europe et donc en France »

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :