News

Le Rapport Tessier : un contresens selon le Sirti

sirtiMarc Tessier, ancien président de France Télévisions, vient de rendre au Premier Ministre son rapport sur la radio numérique terrestre (RNT). Dans sa lettre de mission, François Fillon invitait Marc Tessier à « proposer un dispositif de nature à aider les radios de toutes les catégories afin de réussir le lancement de la radio numérique terrestre. »
Le SIRTI estime que le rapport Tessier va à contresens de cette mission. Le rapporteur affirme que la RNT peut encore être « remise en cause », et ce alors même qu’il relève que des autorisations d’émettre sont en passe d’être délivrées par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel.
Le rapporteur ne propose aucun dispositif en vue du lancement de la RNT. Il n’hésite pas au contraire à affirmer que le lancement de la RNT ne présenterait pas « d’intérêt collectif » suffisant pour que l’Etat y apporte son soutien, ce qui ne l’empêche pas de proposer une date d’arrêt de la diffusion de la radio analogique en FM. Voilà qui démontre peu d’empathie de sa part pour le média radio et ses 42 millions d’auditeurs quotidiens !
Dès lors, ramenée à une équation comptable à plusieurs inconnues, la RNT ne dégage pas aux yeux du rapporteur de « bénéfice consommateur » susceptible de la justifier. S’agissant des catégories de radios, il ne s’est attaché qu’aux intérêts des principaux groupes éditeurs de radios nationales. Il ignore superbement la contribution que les radios indépendantes apportent au pluralisme des programmes en FM, et leur capacité à étendre leur offre dans la RNT dans l’intérêt du public.
sirti-agCe qui le conduit à souscrire aux propositions des grands groupes multimédias qui rêvent de faire sauter le plafond de concentration en radio analogique. Il avance que ces groupes devraient pouvoir contrôler 6 à 7 services de radio nationaux chacun, soit plus du double de ce que la loi autorise aujourd’hui et autant que le service public. Et ce même dans le cas de l’abandon de la RNT ! Bref, le rapporteur propose de livrer la bande FM à une brutale chasse aux fréquences audétriment du pluralisme des programmes et de la diversité des opérateurs.
Le SIRTI alerte dès à présent le Premier Ministre des conséquences économiques, sociales, culturelles, et pour le pluralisme national et régional, qu’aurait une telle mesure.
Le SIRTI appelle au contraire à l’engagement des pouvoirs publics en faveur de la RNT, un des dividendes concrets que les français peuvent retirer de l’arrêt prochain de la télévision analogique.
Le SIRTI renouvelle sa confiance au CSA, autorité qualifiée pour conduire ce projet, et s’associera aux concertations qu’il a annoncées afin de réunir les conditions qui font encore défaut au lancement réussi de la RNT.
* Extraits de la Lettre de mission de François Fillon à Marc Tessier en date du 24 juin 2009
Paris, le 12 novembre 2009

SIRTI
Syndicat Interprofessionnel des Radios et Télévisions Indépendantes
7 Villa Virginie – 75014 Paris – Tél : 01 45 43 80 05 / info@sirti.fm

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :